• lundi 09 décembre 2019 08 h 56

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

7 juillet 2014 16 h 34

Bilan du Festival en chanson de Petite-Vallée 2014

PETITE-VALLÉE — Le Festival en chanson de Petite-Vallée, qui s’est tenu du 27 juin au 5 juillet sous le thème « OK on part », a connu un vibrant succès. Le beau temps digne des Bermudes, une riche programmation et la présence de Vincent Vallières ont eu leur rôle à jouer, selon les organisateurs.

« C’est sûr qu’avec la belle température, ça nous a amené plus de monde; les gens ont pu bien profiter de la Gaspésie,affirme Alan Côté, directeur général du Festival en chanson de Petite-Vallée, pour expliquer la popularité record de l’événement. Vincent Vallières, ainsi que la programmation — avec des Alex Nevsky; c’était rempli et ça dansait! Et d’autres de la jeune génération — ont provoqué un renouvellement de la clientèle, du monde nouveau, plus jeune. »

Les festivaliers provenaient beaucoup du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie — comme de Rimouski, Gaspé, Baie-des-Chaleurs —, mais des habitués venus d’aussi loin que Gatineau et Montréal étaient aussi de la partie.

Les coups de coeur du dg

Parmi les coups de cœur de la semaine, Alan Côté se commémore la soirée d’ouverture du vendredi soir, à l’église de Cloridorme avec 340 enfants des environs chantant les « tounes » de Vallières, « un moment fort en émotions », qui a même arraché quelques larmes à l’artiste en vedette. Le spectacle Salut Vallières! qui rendait hommage au passeur Vincent Vallières, le porte-parole de cette 32e édition, a aussi été fort apprécié, avec la présence d’une multitude d’artistes sur scène.

Cette année, plutôt que de les offrir en deux séries de spectacles, les chansonneurs ont été présentés au grand public en première partie, en deux vagues; l’une avec Louis-Jean Cormier et l’autre avec Vincent Vallières. « Notre nouvelle formule, ça a marché fort, » a commenté Alan Côté, qui pense reconduire cette formule l’an prochain.

Une foule variée à Petite-Vallée

Une centaine d’artistes, une vingtaine de spectacles, les huit chansonneurs de la sélection officielle, douze artistes émergents en résidence, des milliers de festivaliers venus des quatre coins du Québec, composaient la foule hétéroclite du Festival en chanson de Petite-Vallée 2014.

La présence des médias était plus élevée qu’à l’habitude, a fait remarquer M. Côté. Des journalistes de la Société Radio-Canada, de Radio-Gaspésie, du journal Le Devoir, La Fabrique d’images (Télé-Québec), Le Huffington Post Québec, Graffici.ca et quatre autres venus de la France s’étaient déplacés pour couvrir l’événement. Même que plusieurs producteurs de spectacles européens étaient sur place pour découvrir des artistes.

Une programmation digne de mention

Impossible ici de citer tous les spectacles s’étant déroulés la semaine dernière pour cette 32e édition. Mentionnons que Valérie Carpentier, grande gagnante de la première saison de La Voix, a ouvert le bal le 25 juin en après-midi et que Robert Charlebois, célébrant 50 ans de carrière et ses 70 ans, en a assuré la clôture à l’église de Cloridorme samedi dernier, prouvant avec ses neuf musiciens, qu’il avait encore de l’énergie à revendre.

D’autres artistes de renom sont aussi montés sur scène durant le festival : Louis-Jean Cormier, Ingrid St-Pierre, Marie-Jo Thériault, les Hay Babies et Lisa Leblanc, Marc Déry, Alex Nevsky, ainsi que les Gaspésiens Guillaume Arsenault et Patrice Michaud, pour n’en nommer que quelques-uns.

Des chansonneurs chaudement applaudis

Comme le veut la tradition, le festival a encore permis aux festivaliers de découvrir huit auteurs-compositeurs-interprètes de la sélection officielle, surnommés « les chansonneurs », ainsi que deux paroliers et deux compositrices, choisis par un jury formé de Marie-Claire Séguin, Michel Faubert, Pierre Flynn, Edgar Bori et Jean-Luc Éthier.

Sur les 18 prix remis au gala de clôture, c’est Mehdi Hamad qui a râflé « la gloire » comme il l’a dit lui-même avec humour, allant chercher son quatrième prix de la soirée. Il a été le plus décoré des chansonneurs, décrochant même le plus prestigieux prix, soit un enregistrement en studio d’une valeur de 10 000$, offert par Sirius XM.

Une expérience sensorielle unique

« L’expérience que l’on fait depuis deux ans avec la troupe de danse contemporaine, j’en suis vraiment très content, » a soufflé Alan Côté en terminant. Aux abords de la terrasse du Théâtre de la Vieille Forge, des danseurs en chemisiers roses pétant et pantalons noirs offraient une chorégraphie sur la musique de chacun des chansonneurs, livrée de manière personnelle, un passant à la fois. Cheveux au vent, le festivalier intéressé à tenter l’expérience n’avait qu’à enfiler un casque d’écoute pour assister à ce spectacle solo, le temps d’une chanson… l’un des « coups de cœur » de Vincent Vallières.

On peut d’ores et déjà dire que la barre s’annonce haute en vue de l’édition 2015.

Étiquettes :