• dimanche 15 décembre 2019 19 h 14

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

8 août 2013 7 h 13

Bonaventure : Nathalie Normandeau reste neutre

Partager

PERCÉ - L'ex-ministre Nathalie Normandeau tient à faire part de sa neutralité dans le cadre de la course à l'investiture libérale dans Bonaventure que se disputent trois candidats depuis un mois.

N’accordant pas d’entrevue sur ce sujet, Mme Normandeau a demandé à la direction de PLQ de Bonaventure de transmettre son message par l’entremise d’un communiqué, dont nous avons obtenu copie, par lequel l’ancienne députée de Bonaventure fait valoir que peu importe le résultat final de cette course, qu’elle «s’engage à appuyer sans réserve le prochain candidat désigné démocratiquement». Une sortie qui n’est pas étrangère aux révélations de CHNC d’il y a un mois selon lesquelles Mme Normandeau donnerait son appui à l’un des candidats, soit à l’homme d’affaires, André Poirier. Ce que ce dernier à toujours refusé de confirmer. «Rien d’officiel» avait-t-il alors déclaré. 
 
En réaction, Damien Arsenault, un des aspirants et ancien député de Bonaventure de décembre 2011 à septembre 2012, salue l’initiative de Mme Normandeau. «J’apprécie beaucoup que Mme Normandeau fasse cette sortie en confirmant qu’elle n’appuie pas un candidat en particulier parce qu’il y a eu beaucoup de rumeurs qui ont été véhiculées en ce sens», rappelle M. Arsenault précisant que sa campagne se porte bien et qu’il devrait atteindre l’objectif de vendre 500 cartes de membre.
 
Autre commentaire
 
Même son de cloche pour l’autre concurrent et homme d’affaires originaire de Chandler, François Whittom. «Je reçois très bien cette annonce de Mme Normandeau. D’ailleurs, avant que la course soit officielle, j’ai eu la chance de lui parler et elle m’a dit que dans ce contexte qu’il valait mieux qu’elle demeure neutre. Donc, je ne suis pas surpris mais c’est bien que cette chose soit mise au clair», note M. Whittom qui estime aussi pouvoir atteindre 500 cartes vendues et même «dépasser cet objectif».
 
Nous avons en vain tenté d’obtenir le commentaire d’André Poirier.

Étiquettes :