• dimanche 15 décembre 2019 08 h 37

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

11 novembre 2011 16 h 12

Damien Arsenault dévoile sa plateforme électorale

Le candidat libéral à l’élection partielle dans Bonaventure, Damien Arsenault, travaillera à la diversification économique, à l’augmentation des médecins de famille et à l’établissement d’un pôle universitaire dans la région, s’il est élu le 5 décembre prochain.

Tout d’abord, M. Arsenault créerait une table de synergie avec les entrepreneurs régionaux pour consolider l’industrie forestière. «Il y a une urgence d’agir. Mais nous ne partons pas de rien. Il y a des investissements majeurs qui ont été faits dans les dix dernières années», a expliqué l’aspirant député.

Damien Arsenault espère que la crise que vit l’industrie se terminera bientôt. Mais d’ici ce temps, il y a des actions à poser dans la région. «Il va falloir repenser le fonctionnement de l’industrie forestière d’une façon différente. La table de synergie travaillera à développer l’industrie de deuxième et de troisième transformation», a-t-il illustré.

D’ailleurs, questionné à savoir où en était le dossier de la Coopérative forestière de Saint-Elzéar, Damien Arsenault s’est dit convaincu qu’il était en voie d’être réglé. «Les informations que j’ai obtenues avant la campagne électorale me font croire que nous aurons des résultats bientôt», a-t-il révélé.

Le libéral souhaite également optimiser le potentiel éolien de la région. Les besoins seront grandissants pour le Québec dans ce domaine, soutient-il. «Soyez assurés que je travaillerai pour positionner nos entreprises et nos travailleurs pour obtenir des retombées locales.»,

L’agriculture et les pêches ne sont pas en reste dans le programme du candidat libéral. M. Arsenault s’engage «à moderniser les usines de transformation des produits marins de l’est du comté afin qu’elle soit à la fine pointe de la technologie.» Le prétendant au siège de député souhaite également obtenir la reconduction de l’entente spécifique pour le développement de l’agriculture.

Pétrole et uranium

Lorsque questionné sur les enjeux concernant le développement pétrolier en mer et le développement d’une mine d’uranium, Damien Arsenault répond que «s’il y a quelque chose [dans ces projets] qui menace la santé ou la sécurité des gens ou de l’environnement, jamais je ne les cautionnerai.» Le candidat n’a pas voulu se positionner en faveur d’aucun moratoire.

Santé et éducation

En santé, Damien Arsenault croit être en mesure de convaincre le ministre de la Santé, Yves Bolduc, de créer deux groupes de médecine familiale (GMF), un pour chaque MRC de la circonscription. «Les GMF viendraient solutionner en partie le problème des gens qui n’ont pas de médecin de famille. C’est quelque chose qui est souhaité par le Centre hospitalier de Maria», a-t-il affirmé.

Damien Arsenault plaidera pour un pôle universitaire dans le comté de Bonaventure. Nous devons développer l’économie du savoir ici et de s’adapter aux besoins des entreprises de la région», a-t-il soutenu.

Le candidat libéral espère être en mesure de concrétiser ses promesses d’ici à la prochaine élection générale. «J’ai essayé d’être très réaliste», a-t-il conclu.

Étiquettes :