• lundi 16 décembre 2019 06 h 08

  • Météo

    -9°C

  • Marées

Actualités

28 septembre 2011 7 h 09

Des municipalités souhaitent encourager l’épargne-études

Partager

Après Percé, les municipalités de Sainte-Thérèse-de-Gaspé et de Grande-Rivière s’associent avec la Caisse populaire Desjardins du Littoral gaspésien afin de favoriser l'épargne-études.

Le programme «Régime enregistré d’épargne-études» s’adresse aux enfants qui sont nés en 2011 dans les municipalités participantes. Chaque enfant participant pourrait bénéficier jusqu’à 1000 $ grâce à un investissement de 550 $ de la municipalité, 275 $ de la part du Mouvement Desjardins et une autre somme de 50 $ en provenance du programme «Bébé bourdon Desjardins».
 
Ces versements ne se font qu’une seule fois, soit lors de l’ouverture du compte. Quant aux parents, ils n’ont aucune obligation de versement.

Expansion du programme

Ce programme a été officiellement mis sur pied il y a trois ans sous l’impulsion d’une collaboration entre Percé et les Caisses Desjardins. «Depuis 2008, une quinzaine de comptes ont été ouverts. Mais encore là, on n’a pas eu tous les enfants. C’est un programme qui demeure méconnu. C’est pour ça qu’on lance une nouvelle campagne», mentionne la directrice générale de la Caisse Desjardins du Littoral, Linda Ross.

Le maire de Percé, Bruno Cloutier, encourage les parents à participer au programme. Il souhaiterait d’ailleurs que le programme soit mieux connu.
«Nous, à Percé, on y participe depuis trois ans. C’est un programme intéressant, mais il faut poursuivre sa promotion.»