• mardi 10 décembre 2019 06 h 49

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

1 juin 2015 11 h 28

GRAFFICI EN MODE SAUVETAGE

NEW RICHMOND, mai 2015 - L’équipe de la coopérative de sollidarité Graffici retrousse ses manches et s’organise pour sauver ce média indépendant, notamment en se serrant la ceinture, mais aussi en sollicitant le support des gens d'affaires et de la population gaspésienne.

Dans un communiqué émis ce matin, le directeur général Benoît Trépanier souligne d’entrée de jeu que les employés réguliers de GRAFFICI, ainsi que certains collaborateurs acceptent des ponctions dans leur rémunération pour aider la Coopérative de solidarité à surmonter les difficultés causées par le contexte d’austérité.

Avec la fermeture de la Conférence régionale des élus et des Centres locaux de développement ainsi que les compressions dans de nombreuses institutions gaspésiennes, GRAFFICI anticipe une perte de 100 000 $ en revenus publicitaires, soit 25 % de ses revenus en 2015. Autonome à 95 % de son financement et ne bénéficiant que d’une seule subvention de 25 000 $ annuellement du ministère de la Cutlure du Québec, l’équipe de GRAFFICI redoublera d’ardeur et va se serrer la ceinture afin de traverser l’année en restant debout.

« Je tiens à souligner le courage et l’engagement de nos employés qui acceptent une réduction de leur rémunération pour aider l’entreprise à s’ajuster aux contrecoups de l’austérité. Avec ces réductions de salaires, nous allons chercher plusieurs dizaines de milliers de dollars, ce qui devrait nous aider à atteindre l’équilibre budgétaire à la fin de l’année, mais surtout garder tout notre monde et continuer à offrir un service d’information de qualité à nos lecteurs », souligne le directeur Benoit Trépanier.

« Nous prévoyons réévaluer la situation à la fin de l’année afin de redonner aux employés une paye digne du travail qu’ils abattent en une année. L’un des objectifs de notre coopérative est d’offrir des emplois de qualité et stimulants pour nos employés, mais aussi une rémunération digne de ce nom », rappelle M. Trépanier.

TOUTES LES PLATEFORMES MAINTENUES

D’autres réductions de dépenses sont prévues également dans les locaux de GRAFFICI à Gaspé et par une réorganisation du contenu original payé diffusé sur GRAFFICI.CA. Toutefois, M. Trépanier assure que la coopérative maintiendra en activité ses trois plateformes d’information et leurs contenus de qualité, soit le Journal GRAFFICI, le site Web GRAFFICI.CA et son extension sur FaceBook, ainsi que le magazine GRAFFICI Entrepreneuriat.

DIVERSIFICATION DES SOURCES DE REVENUS

GRAFFICI est également en discussion avec des partenaires du domaine culturel et du milieu municipal pour d’autres types de partenariats générateurs de revenus. De nouvelles initiatives devraient voir le jour d’ici quelques mois. L’équipe d’employés travaille aussi avec les membres du CA sur de nouvelles façons d’affronter le ralentissement des revenus publicitaires.

« GRAFFICI, après 15 ans d’existence, est devenue une référence en information et un média professionnel et de qualité. L’équipe désire continuer en ce sens et sollicite le soutien de ses lecteurs par les abonnements et de la communauté des affaires par l’achat de publicités dans un média qui fait toujours sa marque », conclut le directeur.
 

– 30 –

Source : GRAFFICI