• samedi 14 décembre 2019 03 h 29

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

12 novembre 2012 12 h 14

Grande-Rivière : la scierie du groupe G.D.S. vendue

Des gens d’affaires de Chandler ont acheté la défunte scierie du groupe G.D.S. à Grande-Rivière.

L’acheteur est une firme récemment créée, Gestion industrielle du Rocher-Percé, contrôlée par Jean Langlais et son fils Alain Langlais, des Entreprises Langlais et Fils. Cette dernière compagnie a comme principale activité la collecte des matières résiduelles dans la MRC du Rocher-Percé.

La scierie avait rouvert quelques semaines à la fin de 2009, après 26 mois de fermeture. C’est la dernière fois qu’elle a transformé du bois. Elle a déjà employé 40 personnes.

Pour l’entreposage d’abord

Une partie du bâtiment servira à entreposer la machinerie des Entreprises Langlais. «L’autre partie sera mise en location pour d’autres entreprises», affirme Alain Langlais. L’homme d’affaires, aussi ingénieur de procédés, ne cache pas qu’il caresse d’autres projets pour la seconde partie du bâtiment, mais refuse de les détailler. «On travaille sur différents procédés dans le domaine chimique», dit-il.

Le terrain de 300 000 mètres carrés contigu à la scierie, aussi acquis par sa firme, est zoné industriel, souligne M. Langlais. «Ça peut être développé plus tard», dit-il.

Et le bois?

Les 6000 cordes (21 000 mètres cubes) de bois encore entreposées dans la cour de la scierie sont incluses dans la transaction.

Ce bois servira en partie à chauffer le bâtiment à la biomasse. Une part sera déchiquetée pour entrer dans la fabrication du compost au site de compostage de Chandler. Une certaine quantité pourrait aussi être vendue comme bois de chauffage à des particuliers.

Le maire résigné

Le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens, s’était résigné depuis un moment à la fermeture définitive de la scierie. «On mise maintenant sur le projet d’Atlantic Fiber [projet de granules et de sciage] à Chandler. On a des garanties pour les anciens employés [de la scierie de G.D.S.].»

Fin 2011, le ministère des Ressources naturelles a transféré l’approvisionnement forestier de la scierie de Grande-Rivière aux autres usines de GDS à Grande-Vallée et à Pointe-à-la-Croix, à l’Association coopérative forestière de Saint-Elzéar et aux Micmacs de Gespeg.