• jeudi 05 décembre 2019 11 h 53

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

23 octobre 2014 13 h 23

Jean-François Fortin lance le parti Forces et démocratie

Partager

SAINTE-ANNE-DES-MONTS – Le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, Jean-François Fortin, a lancé son propre parti, mardi, à Ottawa. Forces et démocratie se porte à la défense des régions du Québec.

Même si la notion d’indépendance du Québec ne fait pas partie du discours, le nouveau chef de parti précise que sa formation n’est pas fédéraliste. Il souligne que ses convictions n’ont pas changé et qu’il est toujours souverainiste. « Forces et démocratie est avant tout régionaliste et nationaliste, fait-il savoir. On n’a pas évacué la notion d’indépendance. C’est qu’on est ailleurs. »

Avec cette nouvelle formation politique, M. Fortin tourne complètement le dos au Bloc québécois, le parti duquel il a démissionné en août dernier. Il va même jusqu’à le placer sur le même pied d’égalité que les autres formations fédérales.

À l’écoute des régions

Plus de 300 personnes ont signé la déclaration d’appui pour la création de Forces et démocratie. Celles-ci proviennent d’opinions politiques et de milieux divers. Selon son fondateur, ces gens sont déçus des partis traditionnels ou se reconnaissent dans ce nouveau parti qui est à l’écoute des régions, incluant celle de Montréal.

« Une volonté réelle de décentralisation régionale qui permet une liberté de parole et d’intervention », énonce l’ancien leader parlementaire du Bloc québécois pour décrire son nouveau parti.

Le député de Repentigny, qui a démissionné du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jean-François Larose, a adhéré à la nouvelle bannière. « C’est un parti qui souhaite une réforme politique et une révolution démocratique dans toutes les régions », souligne Jean-François Fortin.

L’idée de créer cette formation s’inspire, selon lui, de ses observations des autres partis qui n’écoutent pas les citoyens. « Les gens sont désabusés, croit le nouveau chef. 40 % des gens ne votent plus. Les politiques fédérales ne sont pas adaptées à nos besoins. »

Au-delà de ses grands principes, Forces et démocratie proposera une vingtaine de mesures concrètes. Une tournée des régions du Québec devrait se faire dans les prochains mois.

Reconnaissance officielle

La demande de reconnaissance officielle devrait être déposée au cours des prochains jours auprès du directeur général des élections. « D’ici là, Jean-François Larose et moi pouvons siéger comme groupe parlementaire », précise M. Fortin.

Le politicien est confiant de pouvoir présenter 78 candidats lors des prochaines élections fédérales, soit un par circonscription du Québec. Même s’il avoue que le défi est important, il est persuadé que son parti sera prêt pour une campagne dès le printemps.

Étiquettes :