• vendredi 06 décembre 2019 01 h 33

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

12 décembre 2012 21 h 13

La CRÉGÎM dit ne pas avoir de surplus dans ses coffres

Partager

La Conférence régionale des élus Gaspésie-les-Îles (CRÉGÎM) affirme qu'elle n'a pas de surplus, contrairement à ce qu'a laissé entendre le député de Bonaventure, Sylvain Roy.

Le président de la CRÉGÎM, Bertrand Berger, trouve dommage qu’une guerre de chiffres soit lancée sur la place publique pour justifier la réduction du budget de fonctionnement de l’organisme.

Le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, a mentionné plus tôt cette semaine que la réduction du budget de la CRÉGÎM s’explique par des surplus accumulés dans le budget de développement économique de l’organisme, qu’il évaluait à 1,5 million de dollars.

M. Berger affirme que c’est faux. Il indique que le budget de développement passera de 2,6 à 1,6 million de dollars pour la prochaine année, et que les engagements sont de l’ordre de 1,8 million de dollars.

«Si on ouvre le compte de la CRÉ au moment où on se parle, oui, il y a de l’argent. Mais il faut regarder les engagements pris et on arrivera à zéro. On aura un exercice à faire pour se retirer des ententes qu’on a déjà signées ou de celles qui sont en voie d’être signées», précise M. Berger, ajoutant qu’il y aura des conséquences. «On n’aura plus d’argent pour investir dans des projets structurants», dit-il.

Il souligne que les compressions se traduiront par une perte d’un million de dollars dans l’économie régionale. «C’est de valeur que les deux députés, Mme Richard aux Îles-de-la-Madeleine et M. Roy dans Bonaventure, ont fait ces déclarations sans venir s’asseoir avec nous à la CRÉ», déplore M. Berger.

La compression entrera en vigueur le 1er avril prochain.

Étiquettes :