• samedi 14 décembre 2019 16 h 33

  • Météo

    0°C

  • Marées

Actualités

22 novembre 2011 11 h 08

La CRÉGÎM souhaite faire reculer Orléans Express

Partager

La Conférence régionale des élus de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (CRÉGÎM) accorde son appui à la MRC de La Haute-Gaspésie qui s’oppose farouchement à la volonté d’Autocars Orléans Express de supprimer un trajet quotidien entre Sainte-Anne-des-Monts et Rimouski.

Des dirigeants d’Orléans Express ont accepté de rencontrer la CRÉGÎM. La rencontre est prévue le vendredi 16 décembre à Gaspé.

Il s’agit de la troisième tentative du transporteur de réduire deux de ses six liaisons, invoquant un manque de rentabilité. Dès 2004, Autocars Orléans Express avait déposé une demande à la Commission des transports du Québec, mais la requête avait été refusée. En 2007, la compagnie était revenue à la charge, mais cette deuxième tentative avait également échoué. Une mobilisation citoyenne et politique s’en était suivie, à laquelle la CRÉGÎM avait participé.

Service jugé essentiel

«C’est un service essentiel pour les malades ayant besoin de soins spécialisés, les personnes à faible revenu et sans permis de conduire, les étudiants et les aînés, mais c’est d’abord et avant tout une question d’occupation du territoire», fait savoir le préfet de La Haute-Gaspésie, Allen Cormier.

La CRÉGÎM abonde dans le même sens, en tenant compte de l’ensemble de l’offre de transport en Haute-Gaspésie. Cette MRC n’est pas desservie par le train, ni l’avion. De plus, le Réseau de transport collectif de la Gaspésie et des Îles n’étend pas son service jusqu’à Rimouski. Autocars Orléans Express est le seul transporteur qui relie ces deux villes.