• lundi 16 décembre 2019 05 h 29

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

28 février 2012 11 h 43

La hausse des frais de scolarité est raisonnable juge Damien Arsenault

Le député de Bonaventure, Damien Arsenault, croit que le gouvernement agit de façon responsable en augmentant les frais de scolarité au niveau universitaire.

Réagissant au mouvement de grève étudiante qui touche tout le Québec, dont des cégeps en Gaspésie, M. Arsenault estime que ce que le gouvernement propose est raisonnable.

«Je crois que la région de la Gaspésie, tout comme le reste du Québec, doit prendre acte des intentions du gouvernement. Pour les personnes les moins bien nanties, ce que propose le gouvernement est intéressant pour leur permettre d’être compensées par un ajout aux bourses. Pour la classe moyenne, c’est un geste de solidarité», défend le député Arsenault.

Damien Arsenault ajoute que le gouvernement prend ses responsabilités pour éviter de pénaliser les générations futures. «Il faut voir ça comme un investissement et un ajustement. Si on ne fait rien aujourd’hui, nous aggravons le problème pour les générations futures.»

Affirmant que les étudiants ont le droit de manifester leur désaccord avec le gouvernement sur la hausse des frais de scolarité, l’élu libéral avait tout de même un message important à leur livrer. «J’apprécie quand il y a un respect mutuel entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre la grève. J’ai entendu des choses qui frisaient l’intimidation. Je souhaite que les étudiants puissent voter librement.»

Les étudiants du Cégep de Gaspé se prononcent mardi et mercredi sur la grève. Au campus de Carleton-sur-Mer, deux jours de débrayage sont prévus le 5 et 6 mars et à Matane, les collégiens ont érigé des piquets de grève lundi pour une semaine.

Étiquettes :