• vendredi 06 décembre 2019 22 h 34

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

30 octobre 2013 15 h 42

Le CSSSBC attend une réponse de l’Agence de santé

NEW RICHMOND - Près de deux mois après l'adoption de son nouveau plan de redressement, le Centre de santé et de services sociaux de la Baie-des-Chaleurs (CSSSBC) est toujours en attente d'une réponse de l'Agence de la santé et des services sociaux Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine concernant le rehaussement de son financement.

Réuni mardi soir à New Richmond, le conseil d’administration a présenté les premiers résultats de son plan de redressement de 1,7 million de dollars adopté en septembre. Résultat : l’établissement affiche un déficit de 694 000 $, en baisse de 100 000 $ par rapport au budget.

Le directeur, Jean-Philippe Legault, s’est dit « encouragé » et soutient que le situation tend vers l’amélioration. « Les mesures adoptées donnent des résultats. On a diminué le taux d’absentéisme et le recours à l’assurance salaire. Le temps supplémentaire et les heures travaillées ont été diminués et nous avons eu recours à de la main-d’œuvre indépendante », énumère-t-il, ajoutant que la « réorganisation » de certains services aide à redresser les finances, en faisant notamment référence au virage vers la médecine de courte durée. « Le mode ambulatoire nous permet de désengorger nos salles d’hospitalisions et les urgences », dit-il.

Les efforts à l’interne ne seront cependant pas suffisants pour atteindre l’équilibre budgétaire. Dans son plan de redressement, le CSSSBC prévoit un financement additionnel de 600 000 $ de l’agence de la santé. Les administrateurs ont rencontré la présidente-directrice générale, Yolaine Galarneau, pour lui faire part de leurs demandes, mais ils demeurent dans l’attente.

Malgré tout, M. Legault est confiant d’obtenir des réponses positives. « Pour obtenir l’ajustement du financement, il faut justifier mesure par mesure, s’assurer de bien documenter nos demandes. Sur le plan de l’oncologie par exemple, on a une augmentation de la clientèle qui provient de l’ouest de la MRC Avignon. Les patients qui étaient soignés à l’hôpital de Campbellton ont plus tendance à aller vers Maria maintenant », donne-t-il en exemple, en espérant que l’agence considérera cet aspect. 

Le plan de redressement adopté en septembre est le deuxième du CSSSBC en deux ans. L’établissement a terminé l’exercice financier 2012 avec un manque à gagner de 2,9 millions de dollars sur un budget total de quelque 85 millions de dollars. Si le plan fonctionne cette année, l’équilibre sera atteint en 2014, espère la direction.