• samedi 14 décembre 2019 23 h 40

  • Météo

    2°C

  • Marées

Actualités

5 janvier 2014 23 h 39

Le projet de l’Auberge Nouvelle-France semble abandonné

MURDOCHVILLE – Le projet d’auberge quatre étoiles au lac York, près de Murdochville, semble pratiquement abandonné.

Le promoteur, un Canadien, n’a pas donné signe de vie depuis un ultimatum lancé en mars 2012 au gouvernement du Québec, à qui il demandait une aide de 2 millions de dollars sur un projet de 18 millions. L’homme ne s’est jamais montré ni nommé aux médias, mais a toujours livré ses messages via des porte-parole ou des chargés de projet à Murdochville.

L’une d’entre elles, Francine Chouinard, décrit le dossier de l’auberge comme « inactif ». Elle ne s’occupe plus du projet, étant allée jusqu’à rapporter ses boîtes de documents au promoteur, qu’elle refuse toujours d’identifier.

L’auberge aurait compté 40 à 60 chambres, ouvertes neuf mois sur douze. Elle aurait employé 48 à 74 personnes, selon la saison. Murdochville misait sur sa neige, ses sentiers de motoneige et son centre de ski pour y attirer des clients du Québec, de l’Ontario, des Maritimes, de la Nouvelle-Angleterre et de l’Europe.

« S’il avait 16 millions dans ses poches, le promoteur aurait pu commencer à construire, dit aujourd’hui la mairesse Délisca Ritchie Roussy. Je ne peux pas dire s’il était sérieux ou pas. Je l’ai rencontré une seule fois. »

La Ville n’a « pas mis un sou noir » dans le projet, insiste Mme Roussy, et n’a pas l’intention de se lancer à la recherche d’un nouveau promoteur pour développer une auberge au lac York.

L’idée d’auberge quatre étoiles venait au départ du comité de diversification de Murdochville, parti ensuite à la chasse au promoteur.

Étiquettes :