• samedi 07 décembre 2019 18 h 49

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

29 mars 2013 10 h 21

Le quai de Percé doit être réparé

Partager

La Ville de Percé demande au gouvernement du Canada de procéder à la réfection de son quai dans les plus brefs délais.

L’administration portuaire locale a décidé de mettre fin à la gestion de l’infrastructure commerciale et touristique, confie le maire de l’endroit, Bruno Cloutier. Son objectif est de faire pression sur le ministère des Pêches et des Océans pour le convaincre de remettre l’infrastructure portuaire à niveau, ajoute le premier magistrat de la capitale touristique de la Gaspésie. «Ce sont travaux importants qui devront être faits, comme réparer le plancher, les descentes et les attaches. Ce sont toutes des choses normales à faire, mais qui ont été négligées [par le gouvernement fédéral] ces dernières années», note le maire.

Des travaux urgents

M. Cloutier juge que les travaux doivent avoir lieu le plut tôt possible en raison de la saison estivale qui arrive à grands pas. «Il faut s’assurer de la sécurité des bateaux de touristes qui accostent au quai. Si les installations ne sont pas conformes, il risque d’y avoir des bris majeurs sur les bateaux. Les gens risquent aussi de se blesser. C’est une question de sécurité publique».

Le coût des travaux est évalué à 100 000$, selon lui.

Développements

Le maire Cloutier a par ailleurs rappelé que deux projets d’investissement auront cours dans les prochains mois. Premièrement, le projet de construction d’un tout nouveau garage municipal de la Ville de Percé avance bien.

L’actuel bâtiment est situé près du Cap Barré à proximité d’un quartier résidentiel. Un lieu inapproprié selon M. Cloutier. L’idée de lui trouver un nouvel emplacement est dans les cartons de la municipalité depuis des années.

L’établissement du nouveau bâtiment sur des terrains appartenant à la Ville, localisés le long de la route Lemieux près de la déchetterie, semble tout indiqué, estime le maire. «On espère être en mesure d’aller en appel d’offres en avril prochain puis débuter les travaux en mai ou juin. Et à l’automne, le nouveau garage devrait être prêt.» Les coûts de construction pourraient s’élever à environ 600 000$.

Par ailleurs, deux casernes de pompiers situés dans le grand Percé profiteront de travaux d’agrandissement importants dès l’été prochain. Ainsi, les élus municipaux ont sanctionné un règlement décrétant un emprunt pour l’exécution des travaux d’aménagement des casernes de Barachois et Cap-d’Espoir.

Le renouvellement et l’ajout de nouveaux équipements justifient de tels projets, souligne M. Cloutier. Les investissements s’élèvent à environ 150 000$.