• dimanche 15 décembre 2019 08 h 06

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

1 août 2014 11 h 25

Le secteur touristique semble maintenir son achalandage dans la Baie-des-Chaleurs

NEW RICHMOND - Si la saison touristique tourne au ralenti dans certains secteurs, comme à Percé, l'achalandage semble se maintenir dans la Baie-des-Chaleurs. C'est du moins ce que rapportent la plupart des intervenants que nous avons consultés.

Après un mois de juin difficile, plusieurs attraits tirent leur épingle du jeu depuis quelques semaines. En date du 20 juillet, le Bioparc à Bonaventure affichait une hausse de 15 % de son achalandage dans le dernier mois. La directrice, Marie-Josée Bernard, qualifie la saison de « bonne », après un été 2013 plutôt ordinaire. « On rattrape ce que nous avons perdu l’an dernier, dit-elle.

Au parc national de Miguasha, la hausse des visiteurs s’élève à 30 %. Une situation attribuable à l’exposition sur la découverte historique du parc, l’Elpistotege Watsoni, selon la direction.

Le bureau d’information touristique à New Richmond rapporte une augmentation de 30 % de son achalandage en juin. Le 29 juillet dernier, près de 700 personnes de plus étaient venues s’informer, comparativement au même mois l’an dernier.

Malgré ces chiffres intéressants, tous les intervenants interrogés mentionnent la difficulté de conclure, comme chaque année, s’il s’agit d’une bonne ou d’une moins bonne saison. Bref, tout n’est pas noir ou blanc. Certains parlent même de “perception”, alors que d’autres font valoir que des facteurs comme la météo et la participation de la clientèle locale sont à considérer dans l’équation.

Au Musée acadien du Québec à Bonaventure par exemple, les dernières semaines ont été tranquilles. “La météo ne nous a pas aidés. Avec la chaleur et le soleil, les gens sont moins attirés par des activités intérieures”, souligne la directrice, Louise Cyr, ajoutant que les activités extérieures comme les spectacles Chapeau à nos artistes fonctionnent très bien.

Le propriétaire de Cime aventure à Bonaventure, Gilles Brideau, mentionne du bout des lèvres qu’il s’agit d’une “bonne saison”, spécifiant que, somme toute, “l’achalandage se maintient” par rapport à l’été dernier. “Ce sera peut-être un peu plus, un peu moins, mais ce sera semblable. Certains de nos secteurs connaissent une légère hausse, alors que d’autres une diminution”, précise-t-il.

Hébergement

En hébergement, la fréquentation s’est maintenue en juillet au Riotel à Bonaventure. Quant au camping de Carleton-sur-Mer, il se dirige vers un été comme l’an dernier, alors qu’il avait connu une saison record.

Le propriétaire du Manoir Belle Plage à Carleton-sur-Mer, David Comeau, confirme que la clientèle se maintient, mais constate une fois de plus qu’il y a beaucoup moins de débordement qu’il y a quelques années. « Avant ce n’était pas rare que je doive envoyer ma clientèle ailleurs, même dans d’autres villes, parce que c’était plein partout. On réussit à remplir [le Manoir], mais il n’y a pas de surchauffe », dit-il.

Le propriétaire de l’Hostellerie Baie Bleue, Stéphane Boudreau, rapporte également une stagnation de l’achalandage touristique dans les dernières années. « Ça joue toujours autour de 5 % d’augmentation ou de diminution. Il n’y a pas de boom », constate-t-il, précisant avoir connu une hausse de 5 % en hébergement en juillet et de 10 % en restauration.

M. Boudreau croit que les efforts doivent se poursuivre pour étirer la saison touristique. « Collectivement, il va y avoir une réflexion à faire, à savoir de quelle façon on vend notre région. De quelle façon on peut travailler ensemble pour faciliter la venue de touristes en Gaspésie pas seulement sur une période d’un mois, mais plutôt sur des périodes plus longues », mentionne-t-il, ajoutant que des événements comme le Raid international Gaspésie, qui se tiendra en septembre à Carleton-sur-Mer, est un bon exemple.

Étiquettes :