• mercredi 11 décembre 2019 01 h 46

  • Météo

    0°C

  • Marées

Actualités

7 avril 2014 22 h 53

Lelièvre réélu : « allié » ou « guerrier », dépendant des libéraux

GASPÉ – Le péquiste Gaétan Lelièvre, réélu dans la circonscription de Gaspé, promet d’être le « chien de garde » des enjeux gaspésiens.

Au moment d’écrire ces lignes, le député sortant et ministre délégué aux Régions obtenait 52 % des votes et plus de 3000 voix d’avance sur la libérale Annie St-Onge.

 « Je suis heureux que les Gaspésiens aient reconnu le travail des 18 derniers mois. C’est important parce que dans la vie, on doit être reconnaissant », a réagi M. Lelièvre. Le gouvernement du Parti québécois avait mis en place un plan de relance de la Gaspésie présidé par la première ministre, a-t-il rappelé.
 
Le député réélu promet de jouer un rôle de « chien de garde » pour que les projets gaspésiens se réalisent, notamment la mise à niveau du chemin de fer, la poursuite du développement éolien et la cimenterie de Port-Daniel. « Le gouvernement va avoir toute ma collaboration si je sens un intérêt pour le développement de ma région. Je serai un allié si je sens cette volonté. Sinon, je vais être un guerrier. »

M. Lelièvre considère que Philippe Couillard a été « très tiède » dans ses engagements pour la Gaspésie, dans le domaine éolien et la cimenterie entre autres. Ses déclarations n’étaient « pas assez rassurantes », juge le député. Il s’assurera que « le plan de relance soit respecté, un plan que le gouvernement et la population s’est donné. »

M. Lelièvre estime qu’il sera à l’aise sur les banquettes de l’opposition, même après 18 mois comme ministre. « Le rôle sera différent, c’est clair. Mais ça faisait 30 ans que je défendais ma région [avant d’être élu pour un premier mandat]. Je reviens dans mon ancienne vie, je vais continuer à pousser les dossiers de la région. »