• samedi 07 décembre 2019 19 h 22

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

31 janvier 2013 12 h 01

Les militants de Gaspé appellent le reste du Québec à manifester

Des militants de Gaspé appellent les Québécois à manifester dimanche à 13h devant leurs hôtels de ville respectifs pour demander un règlement municipal sur l'eau potable similaire à celui adopté chez eux.

Le règlement de Gaspé a pour effet d’empêcher Pétrolia de forer Haldimand n° 4. «On veut profiter de ce qui se passe chez nous pour que l’ensemble des municipalités puisse profiter d’un règlement qui protège l’eau potable», explique Lise Chartrand, porte-parole du comité Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé.

La manifestation sera «une réponse» au report du forage annoncé par Pétrolia, pour réaffirmer qu’il n’y aura «aucun compromis» sur l’eau potable. Mme Chartrand sent le vent tourner en faveur des revendications de son groupe. «On est sur une vague de rassemblement», dit-elle.

Le Centre-du-Québec en sera

Des citoyens du Centre-du-Québec vont répondre à l’appel de Gaspé. «Comme on est des petites paroisses, on va se regrouper devant nos bâtiments de MRC», explique Serge Fortier, coordonnateur général du Regroupement interrégional gaz de schiste de la Vallée du Saint-Laurent. La MRC de Bécancour sera notamment le théâtre d’une manifestation.

En novembre 2011, la municipalité de Saint-Bonaventure dans la MRC de Drummond a été la première à adopter un règlement qui interdit l’injection par forage de produits chimiques dans le sol près des sources d’eau potable, rappelle M. Fortier. Depuis, 45 municipalités l’ont adopté.

«Pour nous, Gaspé est comme un test, estime M. Fortier. On est fiers que ce règlement soit mis à l’épreuve. On voit que ça a arrêté la compagnie de forer et on savoure la victoire.»

Le Regroupement est en train de mettre sur pied un fonds d’aide pour qu’une municipalité (Gaspé ou une autre) puisse défendre son règlement en cour s’il le faut.

Appuis des maires de Québec et Montréal

La semaine dernière, le maire de Gaspé, François Roussy, a obtenu le soutien de 16 maires de villes du Saint-Laurent, dont Québec, et l’appui tacite de 20 autres. Lundi, le maire de Montréal a aussi offert son appui à Gaspé quant à son règlement sur l’eau potable.

«Ça m’a réconforté avec notre décision, affirme le maire Roussy. Quand des grandes villes disent qu’elles n’accepteraient jamais des forages à 350 mètres des maisons… Si ce n’est pas bon à Québec ou à Montréal, pourquoi ce serait bon à Gaspé? Est-ce qu’on est des cobayes?»