• mardi 10 décembre 2019 10 h 30

  • Météo

    10°C

  • Marées

Actualités

23 mars 2012 9 h 59

Les rivières sous haute surveillance en Gaspésie

Partager

Les rivières Restigouche et Cascapédia sont les plus préoccupantes, vendredi en fin de journée, alors que leurs débordements forcent la fermeture des routes 132 et 299.

Le sort de la rivière Restigouche est plus problématique. Même si aucun résident n’est touché et qu’un camping est inondé, les autorités ont dû fermer la route 132, près de Ristigouche-Sud-Est.

Un détour est possible par le chemin Sillars.

«Ce sont les glaces accumulées qui ont fait monter le niveau d’eau», indique le directeur régional de la Sécurité civile, Jacques Bélanger.

Transport Québec, la Sûreté du Québec et la Sécurité civile sont prêts à faire face à toute éventualité. «On est en alerte. Personne n’est inondé, mais le secteur est à risque et on est prêt à agir», ajoute M. Bélanger.

La situation demeure stable sur la rivière Cascapédia. Douze résidents demeurent isolés depuis jeudi soir, à Cascapédia-Saint-Jules. Le niveau d’eau a légèrement baissé et la route 299 est toujours fermée entre les kilomètres 8 et 62.

À Gaspé, la rivière Dartmouth force toujours une vingtaine de résidences à l’exil. Le niveau d’eau est également à la baisse.

La Sécurité civile surveille également la plupart des autres cours d’eau autour de la péninsule, même si la situation est moins préoccupante.

Cet article a été mis à jour le vendredi 23 mars à 18h00.