• vendredi 06 décembre 2019 05 h 39

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

25 septembre 2014 12 h 01

L’ex-députée Nancy Charest a succombé à l’hypothermie, alors qu’elle était en état d’ébriété

Partager

MATANE – La cause du décès de l'ex-députée de Matane, Nancy Charest, est l'hypothermie. Celle-ci aurait été accélérée par un taux d'alcoolémie très élevé et le froid polaire qui sévissait lors de cette nuit fatale du 28 février au 1er mars.

Le coroner Jean-Pierre Chamberland conclut, par conséquent, à une mort accidentelle pour expliquer le décès de la femme de 54 ans.

Alors que le thermomètre oscillait entre moins 14 et moins 26 degrés Celsius avec le facteur éolien, la victime a quitté le chalet pour s’aventurer, à pied, sur une route enneigée, non éclairée et en pleine forêt. « Dans l’état où elle était, elle est devenue probablement confuse et désorientée, écrit Me Chamberland. Avec le froid glacial qu’il faisait ce soir-là, elle est tombée rapidement en état d’hypothermie. »

Le matin du 1er mars, son mari a découvert son corps gelé, gisant dans la neige, à environ 300 mètres du chalet. La victime était peu vêtue. De chaque côté d’elle, on y a trouvé ses souliers, son manteau, un foulard, un sac de plastique, son sac à main, un porte-document et un pantalon autre que celui dont elle était vêtue. Son chandail était presque complètement enlevé.

Le « déshabillage paradoxal »

La scène s’expliquerait, selon le coroner, par le phénomène du « déshabillage paradoxal », qui survient dans 20 à 50 % des décès par hypothermie. « Cela se produit généralement lors d’hypothermie grave à modérée, alors que la personne devient désorientée, confuse et combative, peut-on lire dans le rapport d’investigation. Avant de mourir, la personne enlèvera tous ses vêtements, comme si elle brûlait, alors qu’en fait, elle gèle. »

Dans son rapport d’autopsie, le pathologiste a relevé un taux de 224 mg d’alcool par 100 ml de sang, soit près de trois fois la limite permise pour conduire. Or, le spécialiste précise qu’un des effets de l’alcool est de causer une vasodilatation périphérique des vaisseaux sanguins, augmentant ainsi la perte de chaleur corporelle.

« Elle était clairement, le soir du 28 février 2014, dans un état d’intoxication avancée, rappelle le coroner. Elle n’était pas convenablement habillée pour les circonstances. Elle n’avait pas de bottes d’hiver, mais de simples souliers et n’avait pas de bas. Elle portait un pantalon trois-quarts. Elle n’avait pas de gants, ni de chapeau. Elle ne portait aucun équipement pour éclairer le chemin emprunté. Avec le froid glacial qu’il faisait ce soir-là, elle est tombée rapidement en état d’hypothermie. »

Carrière politique

Avocate-fiscaliste, Nancy Charest a été députée libérale de Matane à l’Assemblée nationale de 2003 à 2007, alors que la Haute-Gaspésie faisait partie de cette circonscription. Pendant son mandat, elle a cumulé diverses fonctions politiques et ministérielles. Elle a notamment été adjointe parlementaire aux ministres de la Justice et des Finances. Lors du scrutin de 2007, elle avait essuyé la défaite devant l’actuel député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé.

Aux élections fédérales de 2008 et 2011, elle s’était présentée sous la bannière du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, où elle avait été respectivement battue par le bloquiste Jean-Yves Roy et l’actuel député indépendant, Jean-François Fortin. Par la suite, elle a été agente de diversification pour la Ville de Sainte-Anne-des-Monts. Au moment de son décès, elle était copropriétaire de la Poissonnerie Boréalis de Matane.

Étiquettes :