• mercredi 11 décembre 2019 07 h 05

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

20 décembre 2012 10 h 26

Listuguj : les Micmacs perturbent la circulation sur la route 132

Les autochtones de Listuguj bloquent la route 132 sur une voie depuis plus de deux jours et prévoient un blocus complet vendredi à 7h00 (heure de l'Est) jusqu'à la même heure samedi.

Les Micmacs ont installé un barrage routier de sapins et d’épinettes sur la voie nord de la route 132. Jeudi matin, un peu moins de dix personnes assuraient la circulation en alternance sur la voie sud.

En plus du blocus complet de la route 132 pour 24 heures à partir de vendredi matin, des actions de perturbation sont également prévues sur le pont J.C. Van Horne reliant le Québec et le Nouveau-Brunswick à la sortie du pont du côté québécois. La circulation sera perturbée, mais les automobilistes pourront tout de même emprunter le pont, peut-on lire sur le site Web de Listuguj. 

Les autochtones ont érigé un campement temporaire au nord la route.

Les Micmacs protestent contre les politiques du gouvernement conservateur de Stephen Harper, notamment le projet de loi C-45 qui modifie les lois sur les autochtones et les pêches et le projet de loi C-38 qui modifie en profondeur le régime fédéral d’assurance-emploi.

Ces manifestations s’ajoutent à de nombreuses autres protestations au pays dans un mouvement autochtone appelé «Idle no more» destiné à rappeler au gouvernement le droit des autochtones d’être consultés sur les questions touchant leurs terres, leurs peuples, leurs traités et l’exploitation des ressources naturelles.

La Sûreté du Québec indique que le blocus s’est déroulé dans le calme jusqu’à présent.

La Sûreté du Québec surveille de près la situation. Son porte-parole, Claude Doiron, demande aux automobilistes «de faire preuve de retenue» et de s’armer de patience.

«Si la route 132 est complètement bloquée vendredi, les automobilistes qui souhaitent se rendre vers Québec seront appelés à passer par la route 134 au Nouveau-Brunswick. Des congestions sont à prévoir sur le pont, alors ce sera important d’être patient», dit-il.

Gesgapegiag

Le conseil de bande de Gesgapegiag a quant à lui décidé d’envoyer une délégation de 50 représentants de la communauté à la manifestation nationale du mouvement Idle no more qui se tiendra vendredi sur la colline du Parlement à Ottawa.

La directrice du conseil de bande, Catherine Johnson, précise qu’aucun blocus n’est prévu du côté du Gesgapegiag, sans pour autant écarter cette possibilité. «Ce n’est pas dans notre plan, mais nous verrons de quelle façon la manifestation évolue à Ottawa. Une décision sera prise demain», dit-elle.  

Étiquettes :