• samedi 14 décembre 2019 20 h 12

  • Météo

    1°C

  • Marées

Actualités

23 janvier 2014 7 h 11

Manifestes sur le pétrole : « du bon » dans les deux

GASPÉ – Le maire de Gaspé, Daniel Côté, estime que les deux manifestes sur le pétrole publiés sur la scène provinciale ces dernières semaines ont « du bon » et rejoignent certaines préoccupations de la Ville. 

Daniel Côté n’a pas été sollicité pour signer l’un ou l’autre des manifestes. « Il y a du bon dans les deux. Les deux rejoignent en partie les orientations de la municipalité. On veut faire du développement, mais de manière respectueuse des citoyens et de l’environnement. »

Le maire n’aurait pas signé les manifestes même si on le lui avait demandé. « Ce que je suis prêt à signer, c’est une résolution de la Ville qui réaffirme notre position », dit-il.

Même si « plusieurs des préoccupations » de Gaspé sont présentes dans les manifestes, « ces gens auraient peut-être eu intérêt à nous contacter avant de les sortir, dit le maire […] Souvent, la plupart des signataires n’ont jamais mis les pieds à Gaspé pour voir quelle est la situation concrète. Mais le fruit de leurs efforts n’est pas si mauvais. »

Le maire de Ristigouche-Sud-Est, François Boulay, n’a pas été contacté non plus pour signer le manifeste, confirme-t-il.

Gaspé et Ristigouche-Sud-Est ont adopté des règlements qui ont pour effet d’interdire les forages à moins de deux kilomètres d’une source d’eau potable. Les deux municipalités sont poursuivies en justice par des firmes d’exploration – Gastem pour Ristigouche et Pétrolia pour Gaspé – qui s’estiment lésées puisqu’elles désirent forer dans ce rayon.

Rimouski et Amqui dans le débat

Selon le Manifeste pour tirer profit collectivement de notre pétrole (http://www.petrolequebec.ca/), publié le 8 janvier, le Québec doit exploiter ses ressources pétrolières afin d’améliorer sa balance commerciale, de faire face à sa dette et au vieillissement de la population. Le maire de Rimouski, Éric Forest, l’ex-premier ministre Bernard Landry et des gens d’affaires ont notamment signé ce manifeste.

Le Manifeste pour sortir de la dépendance au pétrole , publié le 20 janvier, invite plutôt la société québécoise à « ne pas s’enliser dans la voie du pétrole », à remplacer progressivement les carburants fossiles par des énergies renouvelables et à lancer une étude environnementale sur la filière des hydrocarbures. Parmi les signataires, on trouve des écologistes, des scientifiques et le maire d’Amqui, Gaétan Ruest.