• lundi 16 décembre 2019 00 h 27

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

29 juillet 2013 7 h 38

Owen Bouchard se présente à la mairie de Percé

PERCÉ – Owen Bouchard présente sa candidature à la mairie de Percé, où il désire travailler sous un mot d’ordre : transparence.

« Je suis membre des Citoyens vigilants et avec les difficultés que nous avons rencontrées au cours des derniers mois, j’ai décidé de me présenter », affirme M.  Bouchard. Les difficultés invoquées découlent de l’éviction de son groupe des assemblées publique de Percé pour, notamment, des raisons de «perte de temps». Il affirme : « Nous sommes tous désintéressés, on a toujours travaillé pour que tout soit clair pour les gens de Percé.»

Citoyens enquêteurs

« Tout a commencé avec la piscine de Percé. [Les citoyens vigilants ont] voulu faire la lumière, puis on a enchaîné avec d’autres dossiers. Plus on scrutait, plus on voyait que certains dossiers n’étaient pas en règle. Il y a eu l’émission Enquête, qui a donné des résultats publics suite à nos recherches », rappelle M. Bouchard.

Un «bon» maire…

Pour Owen Bouchard, un bon maire se rapproche d’un « bon père de famille ».  Son mot d’ordre : inclusion. Il affirme : «Un bon maire, c’est un homme qui rassemble les gens pour qu’ils soient plus conciliants entre eux et qu’ils aient un espace pour discuter. C’est aussi quelqu’un qui vulgarise l’information de façon à ce que tout le monde comprenne ce dont on parle.  Si je suis élu, je veux faire le contraire de ce qu’on a vécu : je veux donner un espace au citoyen. L’hôtel de ville doit être accessible pour que le citoyen puisse avoir des réponses à ses questions. » M. Bouchard n’était pas prêt à révéler, au moment de l’entrevue, ses projets pour Percé.

À propos du Géoparc

« Pour moi, le mont Sainte-Anne, on n’y touche pas. Tout le reste, c’est faisable », lance Owen Bouchard. Pour lui, cette montagne fait partie de l’«amphithéâtre» de Percé avec le Rocher Percé et l’Île Bonaventure. Il ajoute : « Il y a beaucoup de gens à Percé qui ne veulent pas qu’on restreigne l’accès au mont Sainte-Anne ».

« Le Géoparc, c’est un projet mobilisateur et on ne peut pas être contre ça », affirme l’aspirant maire. Cependant, le fait qu’il soit opéré par une coopérative privée inquiète M. Bouchard : «Une fois qu’on a remis les clés, on ne sait plus rien de ce qui se passe, c’est privé. C’est un risque énorme.»

Son rêve pour Percé

Graffici a tenté de savoir quel était le rêve d’Owen Bouchard pour sa communauté. Il a affirmé : « Que les gens soient heureux et que nos personnes âgées aient accès à des services auxquels elles n’ont pas accès.» Il abonde dans le sens des projets en cours, notamment celui en collaboration avec Municipalité Amie des Aînés.

Étiquettes :