• mercredi 11 décembre 2019 07 h 36

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

28 novembre 2011 14 h 52

Pauline Marois critique la gestion municipale de Damien Arsenault

De passage dans le comté de Bonaventure pour soutenir son candidat Sylvain Roy, la chef péquiste Pauline Marois, critique au passage la situation politique à la mairie de St-Elzéar.

Un reportage de Radio-Canada diffusé hier fait état de plusieurs contrats de déneigement octroyés dans le passé à l’entreprise Garage Arsenault et frère, appartenant au frère de Damien Arsenault, Sylvain. Des six conseillers municipaux, Damien Arsenault a des liens familiaux avec trois d’entre eux.

Pauline Marois voit la situation «d’un très mauvais œil», soulignant «qu’il doit y avoir des règles d’éthique qui s’appliquent. »

Elle n’accuse pas directement le candidat libéral, mais considère que «cela soulève énormément de questions.»

Mme Marois en fait un enjeu électoral. «Le PQ va être très exigeant sur les comportements de nos élus, d’abord de nous-mêmes, et des élus qui sont aux différents paliers de responsabilité, dont les municipalités.»

Devant la possibilité que les contrats ait été octroyés sans appel d’offre, la chef péquiste trouve normal que les citoyens se posent des questions. «Moi, si j’étais une citoyenne de St-Elzéar ou du comté de Bonaventure, je ne voterais pas pour Damien Arsenault à ce moment-ci.»

Étiquettes :