• jeudi 05 décembre 2019 10 h 09

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

30 septembre 2011 7 h 21

Plusieurs projets pour le sculpteur Claude Rioux

Partager

Le sculpteur et artiste-peintre Claude Rioux de Rivière-à-Claude ne manque pas de projets, ni de contrats par les temps qui courent.

Sa sculpture de la morue, installée près du havre de pêche de Cloridorme, fait treize pieds de largeur, une dizaine de pieds de hauteur avec la base et un diamètre de trois pieds. Elle pèse environ deux tonnes. Commandée par la Corporation de développement économique du Canton de Cloridorme, l’œuvre a requis environ 500 heures de travail.

Commandée par le propriétaire du Resto Motel Mont-Louis, André Poulin, un admirateur du Frère André, la statue du nouveau saint mesure une dizaine de pieds de hauteur et fait un poids d’environ six tonnes. «C’est sûrement la plus grosse sculpture du Frère André au monde», croit Claude Rioux, qui a consacré environ 500 heures à la conception de l’œuvre.

À venir

Le sculpteur termine actuellement un grand héron pour Gaétan Charron et Catherine Lesage de la résidence Mer et Montagnes de Saint-Maxime-du-Mont-Louis.

Par ailleurs, Claude Rioux exposera des murales peintes à l’acrylique et des sculptures fabriquées de lattes métalliques, dont le thème sera «Les Orants». Parmi les tableaux, on y retrouvera une œuvre intitulée «Mon Christ», dessinée au crayon de bois.

L’artiste multidisciplinaire aimerait créer des sculptures monumentales dans chaque village de la Gaspésie, en lien avec le nom ou l’histoire du lieu. «À Manche-d’Épée, ça pourrait être une épée plantée dans le roc qui pourrait rappeler «Excalibur», illustre M. Rioux. À Mont-Saint-Pierre, ça pourrait être Icare et à L’Anse-au-Griffon, ça pourrait être un griffon.»

Étiquettes :