• mardi 10 décembre 2019 19 h 19

  • Météo

    9°C

  • Marées

Actualités

15 septembre 2014 9 h 43

Raid international Gaspésie : l’équipe locale l’emporte au 150 km

CARLETON-SUR-MER – La seule équipe locale des GalopeuXtreme composée de Michel Bujold et de Gaston Berthelot a remporté les honneurs du 150 km en duo. Ils ont d'ailleurs fait une arrivée très remarquée au parc Germain-Deslauriers où une centaine de personnes était venue saluer l'arrivée des raideurs dimanche midi.

« On est heureux d’avoir réussi d’abord, mais là, avec le résultat final qu’on a là, on va être sur un nuage quelques semaines », a déclaré Gaston Berthelot juste après avoir reçu sa médaille d’or avec son coéquipier Michel Bujold. Le but au départ pour ces deux athlètes de la Baie était de participer. Mais ils ont rapidement su qu’ils avaient le calibre pour bien se classer. « Après la première étape jeudi, on a vu qu’on était très bien classé, on a vu nos capacités, on a vu sur quoi qu’on allait travailler, comment on allait chacun s’aider à mieux performer », s’enthousiasme Michel Bujold.

L’expérience des deux raideurs n’a pas été sans difficulté. « La première journée, avec la descente en canot, on a terminé presque derniers. Mais on s’est rattrapé après avec les autres épreuves », dit M. Bujold. Sur la fin du parcours, une crevaison et une attache brisée sur la pédale du vélo de Gaston Berthelot leur ont donné chaud dans le dos. « Il y avait de la pression, on savait qu’on était dans les premiers et on n’a pas lâché », dit M. Berthelot, tout sourire.

Dans leurs échanges avec les autres raideurs au cours de la fin de semaine, nos GalopeuXtreme disent que ce qui a été le plus remarquable pour ceux venus de l’extérieur, c’est le décor et la gentillesse des gens de la place, l’accueil.

Un franc succès

La première édition du Raid international Gaspésie s’est sans aucun doute avérée un franc succès. Les 88 athlètes de 11 pays différents et les 14 reporters spécialisés dans les sports d’aventure venus de partout dans le monde sont repartis avec le sourire. “Vous avez un terrain de jeu extraordinaire et les gens sont formidables ici”, s’est exclamé le photo journaliste sud africain Jacques Marais qui a suivi le Raid toute la fin de semaine.

“Ça vraiment bien été, dit d’entrée de jeu dimanche soir Jean-Thomas Boily organisateur pour le groupe Endurance Aventure, promoteur de l’événement.  Du début à la fin les participants ç’a bien été. On a eu une belle course. Et ce qui a fait toute la différence, c’est l’accueil. Les gens d’ici, ça fait toute la différence, j’en ai entendu parler pendant toute la course. On a vu des gens qui se déplaçaient sur tout le parcours c’était vraiment génial. Les raideurs sont habitués d’évoluer dans des endroits isolés, loin des regards. Ici, les foules les encourageaient à différentes étapes du parcours, c’est impressionnant pour eux”, raconte l’organisateur enchanté de sa fin de semaine et qui voit déjà poindre une deuxième édition pour l’an prochain.

La France à l’honneur

La France était à l’honneur lors du gala de remise des médailles puisque ses deux équipes, un quatuor masculin et un duo masculin ont toutes les deux remporté la victoire dans leurs catégories respectives. Il s’agit de l’équipe Trails Endurance Mag et Cahors Lot Orientation. Après s’être contentée de la troisième place lors des trois premiers jours du Raid, l’équipe de l’olympienne Lyne Bessette, la Mundial St-Raymond a fait une remontée spectaculaire aujourd’hui pour finalement remporter la victoire dans la catégorie quatuor mixte. L’équipe de Simon Côté, porte-parole du Raid International Gaspésie a terminé en troisième position dans la catégorie quatuor masculin.

Tous les raideurs s’entendent pour dire que ce raid a été très rapide, les équipes de têtes étant tellement rapprochées même après 3 jours, qu’elles se mettaient de la pression l’une l’autre, mais ceci a aussi permis de faire en sorte que plusieurs équipes aient eu l’impression de faire le raid ensemble, ce qui a eu pour effet de les rapprocher. Lors du banquet final, les différentes équipes n’avaient que de bons mots pour les équipes adverses avec qui ils s’étaient retrouvés tout au long du raid. Les bons mots allaient aussi à l’organisation, aux bénévoles et à la population qui ont marqué de belle façon le premier Raid International Gaspésie.