• samedi 07 décembre 2019 14 h 20

  • Météo

    -7°C

  • Marées

Actualités

4 août 2014 13 h 35

Régates Écovoile Desjardins : les organisateurs satisfaits

CARLETON-SUR-MER – Malgré un manque de vents dimanche après-midi et l'absence de certaines catégories de voiliers, les organisateurs des Régates Écovoile Desjardins de Carleton-sur-Mer tracent un bilan satisfaisant.

« En général, on a quand même réussi à avoir le nombre de courses qu’on voulait dans nos régates », se réjouit le coordinateur des Régates Ecovoile Desjardins, Jean-René Martin.

Le dernier départ des courses sur la baie des Chaleurs n’a pu avoir lieu à 13 heures dimanche, par manque de vent. Mais il avait soufflé toute la matinée et permis aux 31 participants de naviguer sur le plan d’eau.

Sur les lasers, la majorité des navigateurs était représentée par des jeunes de l’école de voile de Carleton-sur-Mer. Dans d’autres catégories, telles que les F-18, les régates ont rassemblé des amateurs de voile provenant d’un peu partout au Québec, avec notamment la présence de sept quillards sur le plan d’eau.

Certains navigateurs plus expérimentés étaient aussi présents pour s’entraîner : « On est là pour se pratiquer pour aller dans des compétitions plus intenses en Ontario, qui se dérouleront dans deux semaines », confie Philippe Dubé, un des participants aux régates.

Malgré un nombre satisfaisant de participants à l’événement cette année, les Optimists et les Lasers, des bateaux idéals pour les plus petits, n’ont pas pu être mis à l’eau. Les régates se déroulaient en effet en même temps qu’une étape du circuit du Québec; ce qui a contribué a réduire le nombre de naviguateurs.

Du nouveau cette année

Les organisateurs de l’événement avaient mis en place plusieurs activités accessibles à tous. « Il s’est passé un peu plus de choses sur le terrain cette année, on avait envi d’intégrer le public, on avait envi de dire aux touristes de venir avec nous autres pour s’occuper, explique M. Martin. On voulait juste créer une belle ambiance. »

De la peinture sur voile, des tournois de volley-ball sur plage, un kiosque d’information sur l’occupation territoriale du pétrole, et bien d’autres activités étaient présentées pour informer ou amuser le public. L’œuvre collective de peinture sur voile pourrait même être exposée au Quai des arts de Carleton-sur-Mer.