• lundi 09 décembre 2019 10 h 05

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

4 juin 2014 16 h 28

Statu quo dans les inscriptions du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Partager

GASPÉ – Le Cégep de la Gaspésie et des Îles enregistre une diminution de 28 inscriptions après les trois premiers tours, selon les toutes dernières données compilées en début de semaine. Un total de 782 demandes ont été faites à la maison d'enseignement comparativement à 810 l'an dernier.

« Considérant le fait qu’on a 160 finissants de moins dans les écoles secondaires du territoire, ce sont des résultats satisfaisants pour nous », indique le directeur des études du cégep, Louis Bujold.

Par campus, Gaspé connaît un gain de 16 étudiants au secteur francophone pour un total de 387 inscriptions. Au niveau anglophone, la perte est de 15 pour un total de 60.

Carleton-sur-Mer passe de 205 l’an dernier à 164 cette année. « Dans le cas de Carleton, l’an dernier, c’était un chiffre record. On est revenu à un niveau normal », dit M. Bujold.

Aux Îles-de-la-Madeleine, on diminue de 93 à 77 alors qu’à l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec à Grande-Rivière, on passe de 76 à 94 étudiants. « On donne Soins infirmiers en formation à distance sur trois années. C’est un gain net. On a aussi relancé notre DEC en Aquaculture. Il était suspendu depuis deux-trois ans », indique M. Bujold

Dans les quatre programmes de pêches, le diplôme d’études professionnelles en Mécanique marine démarrera de nouveau tandis que celui de Pêches est suspendu pour une troisième année. Quant aux diplômes d’études collégiales, celui d’Aquaculture redémarre mais celui de Transformation des produits aquatiques sera suspendu l’an prochain.

Au total, le cégep comptait quelque 1150 étudiants sur ses quatre campus cette année. Le total devrait être équivalent pour la prochaine année scolaire, selon M. Bujold.

De l’aide financière

Le cégep a reçu quelque 450 000 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), au cours des dernières semaines afin de mener à terme certains projets.

Le Cégep reçoit 149 602 $ pour l’achat de 10 appareils pour la recherche sur la production de biomasse marine industrielle, 150 000 $ est ajouté pour l’achat d’instruments de recherche appliquée en transformation bioalimentaire, et 149 802 $ sont accordés afin de compléter l’instrumentation du microréseau du TechnoCentre éolien-CCTT en énergie éolienne.

«  Le collège dépose annuellement plus de 20 projets et demandes d’aide financière. De ce nombre, près de 50 % de nos demandes peuvent être acceptées pour financement », souligne le responsable du Service de recherche et d’innovation de la maison d’enseignement, Michel Larrivée.

Des demandes sont déposées auprès des deux paliers de gouvernements.

Étiquettes :