• dimanche 15 décembre 2019 19 h 03

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

8 novembre 2013 14 h 56

Un déficit prévu de 7 M $ pour les hôpitaux

Partager

NEW RICHMOND – Le déficit prévu par l’ensemble des hôpitaux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au cours de l’exercice financier 2013-2014 totalise un peu plus de 7 millions de dollars.

Tel est le bilan déposé au conseil d’administration de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, jeudi soir dernier. « Bien sûr, les plans de redressement continuent leur œuvre dans chacun des établissements et les multiples mesures prises au cours des derniers mois auront des impacts progressifs », explique la présidente-directrice générale de l’Agence, Yolaine Galarneau.

Malgré ce constat, il s’agit d’une amélioration de la situation financière des établissements puisque le dernier exercice financier avait démontré un déficit global de 10 millions de dollars pour l’ensemble du réseau gaspésien et madelinot. « Le plan s’échelonne sur deux ans. On voit déjà une amélioration », dit Mme Galarneau.

« Il faut tenir compte aussi que plusieurs allocations et subventions versées pour divers projets n’ont pas encore été versées », ajoute Mme Galarneau, ce qui pourrait avoir un impact positif sur le déficit prévu.

Le cas de la Haute-Gaspésie

Le redressement des finances du Centre de santé et de services sociaux de la Haute-Gaspésie n’a pas les effets escomptés. Une situation particulière qui s’explique par le manque de main-d’œuvre au sein du centre hospitalier.

« La situation va s’améliorer au cours des prochaines années avec le programme qui permet de former des infirmières sur place. Ceci permettra de répondre à la problématique de la main-d’œuvre », souligne Mme Galarneau. Actuellement, l’hôpital doit faire affaires avec des agences de placement pour combler le manque de personnel.

« C’est ce qui explique plus des trois quarts du déficit », ajoute la présidente-directrice générale. Le déficit projeté en Haute-Gaspésie est de plus de 2,4 millions de dollars pour l’exercice financiers en cours.

Ailleurs

Le CSSS du Rocher-Percé prévoit un manque à gagner de 54 000 $, celui de la Baie-des-Chaleurs avoisine 767 000 $ alors que le CSSS de la Côte-de-Gaspé prévoit une perte de 1,1 million $. Le Centre de réadaptation de la Gaspésie prévoit un déficit de 815 000 $.

Étiquettes :