• dimanche 08 décembre 2019 02 h 33

  • Météo

    -9°C

  • Marées

Actualités

2 septembre 2011 9 h 29

Vers un portrait du télétravail en Gaspésie?

La direction régionale d’Emploi-Québec pour la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine estime que le télétravail est un phénomène marginal dans la région. L’organisme public considère cependant qu’il pourrait faire partie de la solution pour les entreprises qui peinent à remplacer leur main-d’œuvre.

«C’est certainement quelque chose qui mériterait d’être plus étudié», déclare Marc Groleau, le directeur d’Emploi-Québec pour la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. «Pour l’instant, on ne dispose pas beaucoup d’information. Mais dans le contexte démographique actuel, ça devient un élément intéressant pour les entreprises qui souhaitent remplacer leur main-d’œuvre», avance-t-il.

Selon lui, le travail à distance se bute toutefois à plusieurs obstacles. «Çe ne s’applique pas à tous les domaines. Et pour la plupart des entreprises, ce n’est pas la façon standard de fonctionner. Mais c’est sûr qu’il serait intéressant de connaître l’impact du télétravail sur la situation de l’emploi en Gaspésie», dit-il.

Technologie de l’information : secteur approprié

Le président du Technocentre des technologies de l’information et des communications de Chandler (TCTIC), Greg Georges, croit pour sa part que le télétravail est la voie d’avenir dans le domaine des technologies de l’information, ici comme ailleurs. «Les entreprises doivent réfléchir à des façons originales pour garder leurs meilleures ressources. Et le télétravail est une excellente option», juge-t-il.

M. Georges est lui-même gestionnaire d’une équipe de six télétravailleurs dans le domaine du développement de logiciels informatiques. Il reconnaît que ce n’est pas toujours évident de suivre l’évolution des dossiers de ses employés. Néanmoins, il croit qu’il en en sort toujours gagnant. «J’ai un de mes gars qui a augmenté sa productivité de 50% en télétravail», raconte-t-il.