• vendredi 06 décembre 2019 10 h 20

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

19 octobre 2017 20 h 18

Camps brûlés: quand le ministère se trompe

MONT-LOUIS – L’hiver dernier, des employés du ministère des Ressources naturelles ont brûlé le camp de chasse de Yoland Laflamme, en amont de la rivière Mont-Louis. Le bâtiment était pourtant situé sur son lot privé et il était donc dans son droit.

Un employé du ministère des Ressources naturelles a d’abord épinglé un avis sur le camp. M. Laflamme n’en a pas tenu compte. Il n’était pas encore officiellement propriétaire du terrain et travaillait à déterminer le bornage avec ce même ministère. Depuis, l’arpentage a prouvé qu’il était chez lui.

« J’ai trouvé qu’ils auraient pu m’avertir plus et vérifier d’abord leurs limites […]. Ils se sont trompés chez nous et peuvent s’être trompés ailleurs. Les limites entre le privé et le public ne sont pas toujours évidentes et le ministère ne fait pas les efforts pour mettre ça au clair », croit M. Laflamme.

Le ministère a admis son tort. « Ils sont venus nettoyer la semaine après qu’ils aient reconnu leur faute. Ils m’ont demandé de leur faire une proposition [de dédommagement]. »

-30-

À lire aussi: Surveillance accrue depuis trois ans

Touche pas à mon camp de chasse