• jeudi 05 décembre 2019 14 h 18

  • Météo

    -1°C

  • Marées

Actualités

19 février 2013 16 h 34

Chasse et pêche : le PQ improvise, affirment les libéraux

Partager

Les libéraux accusent le gouvernement Marois d'improviser dans la gestion de la faune. 

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de Forêt, Faune et Parcs, Ghislain Bolduc, n’a pas pu obtenir des réponses du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), Yves-François Blanchet, lorsqu’il lui a demandé d’exposer son plan en matière de faune et de parcs.

«On arrive aux études de crédit et M. Blanchet n’avait même pas les données financières et les détails des changements à venir. Il y a eu deux mois entre le dépôt du budget et l’étude des crédits et on n’avait pas encore de réponses sur l’intégration de la faune au ministère du Développement durable», dit le député libéral.

«C’est typique du fait qu’ils [les élus du Parti québécois] font un transfert, mais ne se préoccupent pas des chasseurs et des pêcheurs. Tout ce qu’ils sont en train de faire, c’est de faire des changements pour montrer qu’ils gouvernent», poursuit M. Bolduc. 

Le député ajoute que le ministre a été incapable de chiffrer le démembrement du ministère des Ressources naturelles et le transfert de la responsabilité de la faune au MDDEFP.

Un «non-sens»

Séparer la gestion de la forêt, qui demeure dans le ministère des Ressources naturelles, et celle de la faune, sous celui du MDDEFP, est un non-sens, selon le libéral.  «Le ministère des Ressources naturelles va concéder les coupes forestières qui vont affecter le caribou qui se trouve maintenant dans celui du Développement durable. Au lieu d’opérer avec un seul ministère, on devra gérer avec deux ministères qui vont devoir négocier entre eux pour gérer ça», illustre-t-il.

«Comment les chasseurs et les pêcheurs peuvent savoir à qui s’adresser pour obtenir leurs services, si la responsabilité appartient au ministère de l’Environnement, mais que les informations sont encore sur le site Internet du ministère des Ressources naturelles?», se demande par ailleurs M. Bolduc.

Il affirme que le gouvernement péquiste n’a aucune vision à long terme au sujet de la faune. «Ils sont plus soucieux de gérer ce qui va se passer demain plutôt que de développer une vision pour l’industrie de la chasse et de la pêche», peste M. Bolduc.

Étiquettes :