• lundi 09 décembre 2019 07 h 25

  • Météo

    -2°C

  • Marées

Actualités

7 octobre 2014 16 h 19

Cimenterie : Ottawa ne répond pas

Partager

PORT-DANIEL-GASCONS - Ottawa fait la sourde oreille depuis des semaines suivant une demande de financement de la part de la MRC du Rocher-Percé visant à maximiser les retombées de la cimenterie de Port-Daniel dans la région.

« Écoutez, on n’a même pas reçu un accusé de réception du cabinet du ministre de Développement économique Canada (DEC), Denis Lebel. Ce serait la moindre des choses! », tonne la préfète de Rocher-Percé Diane Lebouthillier.

Elle est d’autant plus surprise par la sourde oreille du ministre que le bureau de Gaspé de DEC « a recommandé au ministre Lebel notre demande de financement. Notre demande est sur le bureau du ministre et on n’a pas de réponse! », renchérit Mme Lebouthillier.

Dans une lettre datée du 5 septembre dernier, qui est adressée au ministre Lebel, Mme Lebouthillier lui rappelle que les enjeux de la cimenterie « sont très importants pour la croissance économique de notre région. C’est pourquoi nous voulons nous assurer d’avoir sur le territoire le maximum de retombées économiques en allant récupérer une partie importante des investissements privés et des emplois qui en découleront. Pour atteindre cet objectif, nous avons besoin de l’appui du gouvernement fédéral ».

Projet de près de 300 000 $ par année

En clair, une demande d’aide financière à cet effet  a été produite en mai dernier par la MRC et remise au bureau de DEC à Gaspé, dont nous avons obtenu copie. Cette demande propose l’embauche d’un coordonnateur à la maximisation des retombées économiques de la cimenterie dans la municipalité principalement, mais aussi pour la MRC.

Les élus demandent donc à DEC de financer aux deux tiers ce projet de près de 300 000 $ par année. Concrètement, le budget de fonctionnement (dépenses, salaires, promotion, frais de bureau, etc.) du coordonnateur en 2014-2015 serait de 288 600 $, dont 200 340 $ de DEC, alors que le reste du financement serait assuré par la MRC du Rocher-Percé (10 000 $), le CLD (63 260 $), la SADC (10 000 $) et la municipalité (5000 $).
En 2015-2016, le budget est estimé à 279 660 $, dont 202 465 $ proviendraient de DEC et l’année suivante le budget serait de 282 020 $ (dont 204 590 $ de DEC).

Les mandats du coordonnateur seront notamment d’analyser divers dossiers et présenter des recommandations aux instances décisionnelles, identifier et concrétiser des opportunités de développement économique, effectuer la prospection d’entreprises connexes à la cimenterie, procéder à la recherche de sources de financement pour différents dossiers, rencontrer les commerçants et les gens d’affaires, organiser des consultations publiques pour informer et répondre aux questions de la population.

« Écoutez, ce n’est pas compliqué, on demande au ministre Lebel de nous répondre dans les plus brefs délais », insiste la préfète. De son côté, le maire Henri Grenier demeure positif, lui qui attendait un appel du cabinet du ministre Lebel hier au moment où nous l’avons appelé. « C’est important pour nous ce projet d’embauche. On souhaite que le gouvernement fédéral va supporter cette initiative ».

Actuellement, environ 350 personnes travaillent sur le chantier de la cimenterie dont 80 % sont Gaspésiens selon le comité de suivi. En novembre, quatre contrats se termineront et le chantier prendra son rythme d’hiver avec environ 100 travailleurs.