• samedi 07 décembre 2019 16 h 18

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

9 avril 2014 15 h 59

Cimenterie : Yvon Godin demande des études indépendantes

Partager

PERCÉ — Le député néodémocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, craint les conséquences environnementales de la future cimenterie à Port-Daniel et demande que soient conduites des études indépendantes.

Le projet cimentier d’un milliard de dollars de Ciment McInnis fait désormais débat de l’autre côté de la Baie-des-Chaleurs, alors que le député Yvon Godin craint les répercussions environnementales du projet de son côté de la rive. Ce projet ne concerne pas seulement les Gaspésiens, mais aussi les gens du Nouveau-Brunswick, tout comme l’avait été la contestation en 2003, tant par les Gaspésiens que les Néo-Brunswickois, qui a eu raison d’un projet d’incinérateur de déchets toxiques de plus de 30 millions de dollars de la firme Bennett à Belledune, résume-t-il. « Et maintenant, le débat a lieu du côté de la Gaspésie. Un projet qui inquiète les gens ».

Pour lui, la Baie-des-Chaleurs est un tout. « Écoutez, je ne suis pas un expert de l’environnement, mais il y a un danger que la poussière de la cimenterie se propage dans la Baie-des-Chaleurs ». M. Godin demande donc que les gouvernements fédéral et provincial commandent des études indépendantes pour avoir l’heure juste, histoire « de rassurer la population et non pas (s’en tenir) aux experts de la compagnie (Ciment McInnis) qui disent »il n’y a pas de problème. Ne vous inquiétez pas! » », note le député en rappelant que la Baie-des-Chaleurs est « l’une des 10 plus belles baies du monde. Il y a des pêcheurs et des familles qui y gagnent leur vie »

Yvon Godin ne se dit pas pour autant contre le projet en raison des nombreux emplois qui seront générés en Gaspésie. « Bien sûr que les gens ont besoin d’ouvrage et des emplois. Mais en demeurant le long de la Baie-des-Chaleurs, on a une responsabilité de favoriser la création d’emplois qui ne soient pas polluants et s’assurer que tout le monde ait sa place le long de la Baie-des-Chaleurs. Je ne dis pas que la cimenterie va polluer la baie, mais je dis que ça prend des études environnementales (indépendantes) afin d’éclaircir les choses ».

De son côté, le président d’Environnement Vert-Plus, Bilbo Cyr, salue la sortie du député  qui est, selon lui, tout à fait justifiée. « La Baie-des-Chaleurs est un point d’eau semi-fermé. À la pointe de Port-Daniel, il y a un courant d’eau giratoire qui se fait. Alors tout ce qui va se trouver dans l’eau va se retrouver à la grandeur de la baie ».

On rappellera que Ciment McInnis a toujours assuré qu’elle respectera les plus hauts standards sur le plan de l’environnement.