• lundi 09 décembre 2019 18 h 25

  • Météo

    0°C

  • Marées

Actualités

23 mai 2014 16 h 46

Collusion : la SCFG s’assure que tous ses contrats sont conformes

Partager

GASPÉ – À la suite des allégations contenues dans des documents judiciaires de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) dévoilés le 16 mai dernier et visant notamment l'ex-maire de Gaspé, François Roussy, la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) a effectué une vérification complète des contrats octroyés au cours des dernières années pour s'assurer que tout avait été fait dans les règles de l'art.

« J’ai fait vérifier comme nouveau président comment cela c’était fait dans le passé », indique le président de la SCFG, Éric Dubé.

M. Dubé ne cache pas que les allégations soulevées récemment à l’égard de François Roussy, qui était aussi président de la SCFG à l’époque, ont commandé une telle révision des contrats donnés dans la vague des travaux de réhabilitation de la voie ferrée. La Société a reçu 35 M$ d’argent public pour réaliser les travaux.

« Les gens ont tendance à faire des associations assez vites faites », souligne M. Dubé.

« Dans les règles de l’art »

« La Société du chemin de fer a respecté les exigences du ministère des Transports dans la manière d’accréditer les firmes d’ingénieries. Il y  en a quatre qui ont été retenues par soumission. Le directeur de la société a confirmé que les élus et le conseil d’administration ne se sont jamais mêlés de l’attribution des contrats », indique M. Dubé.

« Tout a été fait “dans les règles de l’art” », ajoute-t-il.

M. Dubé souligne que l’UPAC n’a fait aucune vérification auprès de la SCFG.

Appelé à commenter la nouvelle, l’ancien président de la SCFG, François Roussy, a indiqué à GRAFFICI.CA  que « c’est la preuve que tout a été fait correctement. »

Étiquettes :