• dimanche 08 décembre 2019 15 h 40

  • Météo

    -6°C

  • Marées

Actualités

2 juillet 2014 11 h 06

Compteurs intelligents en Gaspésie dès 2016

Partager

PERCÉ — Si tout va comme prévu, tous les foyers de la Gaspésie-les-îles seront dotés de compteurs intelligents d'Hydro-Québec d’ici 2018.

Notre région fait partie de la troisième et dernière phase de l’implantation de 3,8 millions de ces nouveaux instruments de haute technologie à travers la province. À ce jour, 1,7 million de foyers profitent du nouvel équipement et en Gaspésie leur installation débutera en 2016, confirme le porte-parole de la société d’État, Patrice Lavoie, qui précise que ces compteurs ont de nombreux avantages.

« C’est une technologie qui est très fiable et sécuritaire. Elle permet la transmission des données de consommation de façon automatique au système (central) d’Hydro-Québec. Cette nouvelle technologie permet par ailleurs à nos clients de suivre l’évolution de leur consommation en temps réel dans note site Internet ». Plus de 120 millions de compteurs de nouvelle génération ont déjà été installés dans le monde.

Maintenant, si un client ne souhaite pas que la prise de la consommation soit faite à distance, il peut se prémunir de « l’option retrait » qui est toutefois accompagnée de frais supplémentaires, tient à rappeler M. Lavoie. Le cas échéant, le client se verra facturer des frais initiaux d’installation de ces compteurs au coût de 98 $. À cela s’ajoutent des frais mensuels de relève manuelle de 17 $ par mois (des tarifs établis par la Régie de l’énergie). Des 1,7 million de foyers qui profitent de cette nouvelle technologie, un peu moins de 7000 d’entre eux (0,4 %) se sont prémunis de « l’option retrait ».

Risques pour la santé?

Aux craintes formulées par certains sur les effets nocifs à la santé de ces compteurs dits « intelligents », Patrice Lavoie, rappellent que le niveau moyen d’exposition aux radios fréquences à un mètre d’un compteur de nouvelle génération est largement inférieur aux limites fixées par les normes de Santé Canada , soit « 120 000 fois inférieur. Pas 100, pas 1000, mais 120 000 inférieurs » répète-t-il en entrevue.

À titre comparatif, le compteur intelligent émet 55 microwatts par mètre carré par rapport à 2147 pour un four à micro-ondes, 951 pour un ordinateur branché à un réseau sans fil, 699 pour un cellulaire, 352 pour un moniteur pour bébé et 72 pour une console de jeu vidéo. « Vous savez, il faut faire attention à l’information qui est véhiculée par une minorité de gens qui s’opposent à ces compteurs de nouvelle génération et qui ont visiblement intérêt à créer un climat d’inquiétudes chez certains clients », note M. Lavoie qui insiste pour dire que « ces compteurs ne posent aucun risque à la santé des gens ».