• jeudi 12 décembre 2019 13 h 32

  • Météo

    -11°C

  • Marées

Actualités

5 mai 2014 16 h 10

Des nominations « à haute couleur politique »

GASPÉ – Le député péquiste Gaétan Lelièvre qualifie de « nominations à haute couleur politique » l’embauche par Jean D’Amour des candidats libéraux défaits dans Gaspé et Bonaventure. Il s’engage toutefois à « donner la chance au coureur et à les appuyer jusqu’à preuve du contraire. »

Le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles, Jean D’Amour, a annoncé lundi qu’Annie St-Onge et Damien Arsenault seront ses conseillers politiques dans les circonscriptions où ils ont perdu leur élection le 7 avril.

« Je vais les suivre de près pour m’assurer qu’il n’y ait pas de partisanerie politique, réagit M. Lelièvre. Sylvain [Roy, député de Bonaventure] et moi avons été élus par la population. Je souhaite être respecté dans mon rôle de député. »

Il est d’usage d’embaucher des personnes de sa propre allégeance politique comme conseillers, souligne M. Lelièvre. Il ne peut pas dire si c’est la première fois qu’un candidat défait est nommé dans une circonscription occupée par le parti d’opposition.

« Tout sera dans la façon de faire, dit le député de Gaspé. S’ils veulent prendre une place exagérée pour mousser leur campagne de la prochaine élection, ça va être moins intéressant. Mais ça peut très bien aller. On peut jouer deux équipes sur une patinoire et se respecter. »

Sylvain Roy a « bon espoir qu’Annie St-Onge et Damien Arsenault ne vont pas faire de petite politique et s’occuperont des besoins des gens. Si ça devient des bureaux qui défendent la partisanerie, on réagira. »

M. Roy se sent à l’aise d’avoir affaire à M. Arsenault. « Si on s’est crêpé le chignon [en campagne], c’est sur des enjeux, pas sur nos personnalités. »

La vraie question, selon M. Lelièvre, c’est le niveau d’écoute qu’obtiendront les nouveaux conseillers au sein du cabinet D’Amour, puis du conseil des ministres. « Réussiront-ils à vendre les dossiers de leur région? […] Il n’y a pas de ministre délégué aux Régions. On n’a pas vu ça depuis longtemps. »

Étiquettes :