• dimanche 08 décembre 2019 02 h 34

  • Météo

    -9°C

  • Marées

Actualités

21 octobre 2014 15 h 05

Gaspé : quatre mois pour répondre à une demande d’information

Partager

GASPÉ – Quatre mois. C’est le délai qu’a pris la Ville de Gaspé pour répondre à une demande de GRAFFICI en vertu de la Loi d’accès à l’information. Les questions posées portaient sur les coûts d’enfouissement des fils électriques dans certains secteurs de la municipalité.

En juillet dernier, GRAFFICI a présenté un dossier sur la Charte des paysages. Dans cette charte, on mentionnait notamment les efforts demandés à Hydro-Québec pour faire disparaître ou à tout le moins éviter que les fils électriques brisent la vue des attraits gaspésiens.

Pour connaître les coûts des trois projets en chantier en Gaspésie, la société d’État nous a référés à la Ville de Gaspé, le seul endroit en Gaspésie où s’est effectué ce genre de travaux.

GRAFFICI a donc demandé à la municipalité les coûts des projets de la rue de la Reine, de la Cathédrale et Harbour, réalisés dans le cadre du volet patrimonial. La demande, faite le 19 juin dernier, n’a reçu réponse que le 14 octobre.

« L’appel d’offres pour la rue Harbour n’était pas lancé. Une fois que ça a été complété, on vous a répondu, mais évidemment dans la gestion des priorités de la municipalité, indique le responsable des communications à la Ville de Gaspé, Jérôme Tardif. Dans la mesure où on n’avait pas l’information et que les appels d’offres n’étaient pas lancés, c’est un délai normal. »

3 M$ pour enfouir les fils sur trois rues

Gaspé payera donc 1 M$, sur un total de 3 M$, somme nécessaire pour enfouir les fils sur trois rues de la ville, les 2 M$ restants étant assumés par Hydro Québec.

Ainsi, la Ville a assumé 43 % des coûts d’enfouissement des fils sur la rue de la Reine, une somme de 303 000 $ sur un projet de 708 000 $.  La proportion fut moindre pour la rue de la Cathédrale : Gaspé a investi 246 000 $ sur un projet de 622 000 $ (39,6 %). Enfin, les travaux sur la rue Harbour, toujours en attente, coûteront 425 000 $ à Gaspé sur une somme globale de 1,9 M$ (22,7 %).

M. Tardif souligne que Gaspé reçoit « beaucoup de demandes sur toutes sortes de dossiers, pas seulement de la part des journalistes ».