• vendredi 06 décembre 2019 05 h 38

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

4 novembre 2014 15 h 20

La campagne de vaccination contre la grippe est lancée

Partager

GASPÉ – La Direction de la santé publique (DSP) Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se donne comme objectif de vacciner plus de 25 000 personnes cette année, alors que l’an dernier, 26 000 doses de vaccins influenza avaient été administrées.

« Malgré ces très bons chiffres, on ne réussit pas à joindre tout à fait les populations les plus à risques. On sait qu’il y a des personnes qui peuvent développer des complications de la grippe qui ne sont pas vaccinées année après année », indique l’adjointe médicale au directeur de santé par intérim à la DSP, la Dre Ariane Courville.

Les clientèles ciblées sont les enfants de 6 à 23 mois, les personnes ayant des maladies chroniques, notamment les cardiaques, les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre de grossesse, les personnes âgées de 60 ans et plus et toute personne dont le système immunitaire est affaibli.

Vaccin efficace à 50 %

Même si vous êtes vacciné, les risques d’attraper la grippe demeurent : « Il n’existe pas de vaccins efficaces à 100 %. L’efficacité du vaccin contre la grippe varie d’une année à l’autre. On peut dire qu’en moyenne, c’est d’environ 50 % », indique la Dre Courville.
La difficulté de prédire le virus qui frappera l’hiver prochain explique ce taux de succès mitigé.

« Même s’il n’est pas efficace à 100 %, il peut quand même atténuer les symptômes de la grippe. C’est la meilleure façon de se protéger de façon préventive », ajoute la Dre Courville.

Selon elle, le vaccin administré l’an dernier avait été « assez efficace ».

Pronostics pour cette année

Il est difficile de prédire quelle souche de la grippe frappera cette année.
« Même les experts ont de la difficulté à prédire avec justesse les souches qui circuleront de même que le moment, souligne la Dre Courville. Il faudrait avoir une boule de cristal. »

En général, la saison de la grippe débute à la mi-décembre, avec une pointe en février.
L’an dernier, 200 cas avaient été diagnostiqués en laboratoire en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.