• samedi 14 décembre 2019 08 h 51

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

8 septembre 2013 23 h 52

La Route des Belvédères progresse sur les plateaux

MATAPÉDIA - L'intégration visuelle avec les paysages et l'utilisation accrue du bois sont au cœur du concept de la Route des Belvédères dans le secteur de Matapédia-Les Plateaux. 

Les architectes ont dévoilé mercredi soir les plans de ce projet, dont les coûts sont évalués à quelque 11 millions de dollars. Le promoteur, la Corporation de développement économique de Matapédia-Les Plateaux, souhaite construire une halte routière le long de la route 132 à Matapédia et un premier belvédère surplombant le village. Les trois autres belvédères seraient construits à Saint-André-de-Restigouche, à Saint-Alexis-de-Matapédia et près de la Petite Cross Point, à quelques kilomètres derrière l’Ascension-de-Patapédia.

Le chargé projet, Jean-Philippe Chartrand, explique que les belvédères seront différents les uns des autres, mais partageront tout de même certains points en commun. « Chaque structure sera composée avec un maximum de bois. Et leurs formes seront inspirées de la nature ou en lien avec la nature », explique-t-il, ajoutant que rien ne sera laissé de côté pour « s’assurer » que les belvédères s’intègrent aux « magnifiques paysages » du secteur.

Les Plateaux à l’avant-plan

Avec ce projet, la Corporation de développement économique souhaite offrir un produit touristique susceptible d’attirer les visiteurs sur les Plateaux de la Matapédia. « Les touristes ne tombent pas par hasard sur les Plateaux. La visite du secteur doit être un objectif de voyage. Nous pensons que ce projet a le potentiel d’attirer les visiteurs », poursuit M. Chartrand, qui estime également que le projet « redynamisera » l’économie locale. « Pensons aux commerces, aux restaurants et aux stations-services qui pourraient bénéficier de la venue des touristes. »

Financement

Le promoteur souhaite que 20 % du financement provienne du milieu, notamment des redevances éoliennes du secteur. Une campagne de financement local sera aussi lancée. La différence, soit 80 %, pourrait être financée par les programmes gouvernementaux provinciaux et fédéraux. Dans le meilleur des scénarios, les travaux de construction débuteront au cours de l’été 2014. 

Étiquettes : ,