• dimanche 07 juin 2020 02 h 23

  • Météo

    6°C

  • Marées

Actualités

Culture
8 avril 2020 16 h 52

Les gagnants du concours d’écriture du journal Graffici

En février dernier, le journal GRAFFICI relançait son concours d’écriture sous le thème « Plus haut que les flammes » avec comme présidente d’honneur l’écrivaine Louise Dupré. Comme nous avons reçu des textes dans deux des quatre catégories et que nous désirons vous en partager le plus possible, voici ce mois-ci le texte gagnant et la mention spéciale dans la catégorie « Élèves du secondaire ». Considérant les mesures prises en lien avec le coronavirus, l’événement littéraire prévu à Paspébiac pour le samedi 18 avril est reporté à une date ultérieure. Merci aux participant(e)s, aux bénévoles et aux organisations qui ont rendu possible cette initiative. Bonne lecture!

La gagnante dans la catégorie « élèves du secondaire »

Jeanne Bujold, Caplan, secondaire 2, école aux Quatre-Vents de Bonaventure

Un monde en feu

En 2020, la pollution est un des plus grands sujets de conversation, tous âges confondus. Elle est d’ailleurs la plus grande cause des changements climatiques. Ceux-ci engendrent souvent plusieurs autres événements tragiques. Ce texte vous en apprendra plus sur ce grand sujet et sur les impacts de ces changements.

Pour débuter, les changements climatiques sont de plus en plus importants dans notre société. Pour faire simple, c’est un phénomène de transformation du climat. Ils sont caractérisés par une augmentation générale des températures moyennes, ce qui modifie durablement les équilibres météorologiques et les écosystèmes. Les changements climatiques sont causés par l’augmentation du dioxyde de carbone, produit par de nombreux polluants. Le pétrole est l’un des éléments les plus néfastes pour l’environnement. De plus, la déforestation n’aide pas la position dans laquelle se trouve la planète. Les arbres permettent à la terre de respirer un peu puisqu’ils absorbent le dioxyde. Par contre, la diminution constante de ces géants fait que le gaz à effet de serre reste dans l’atmosphère et pollue la planète. Les changements climatiques engendrent des événements plutôt imprévisibles, par exemple les canicules, les inondations, les sécheresses intenses et les cyclones.

Dans le monde, environ 350 millions d’hectares sont ravagés par les flammes en l’espace d’un an. Dernièrement, l’Australie a été victime de ce phénomène, c’est-à-dire un incendie forestier. Par contre, l’intensité de celui-ci a dépassé les bornes. Cette tragédie a-t-elle un lien avec les changements climatiques? Eh oui! Effectivement, c’est un évènement directement lié à ceux-ci. Les feux de forêt sont majoritairement causés par une grande sécheresse. Une seule étincelle suffit et tout prend en feu! L’Australie, l’un des endroits les plus aimés par les voyageurs, est devenue un vrai lieu ravagé par les flammes. Plus de 1,25 milliard d’animaux sont morts dans des circonstances atroces. Oui! Oui! 1,25 MILLIARD, vous avez bien lu! Entre autres, plusieurs millions de koalas et de kangourous y ont perdu la vie. Heureusement, plusieurs d’entre eux ont été pris en charge par des associations pour leur venir en aide. Des milliers d’habitants ont perdu leur demeure. Des millions de souvenirs sont partis en fumée. Malheureusement, le brasier n’a pas de compassion, il emporte tout sur son passage. Trente-cinq personnes ont perdu la vie… pourquoi celles-ci? Jamais quiconque ne le saura… Sans oublier que 100 000 personnes ont dû quitter leur demeure pour fuir les feux. Une superficie totale de 18,6 millions d’hectares a été ravagée par les flammes. Plus de deux cents brasiers se sont déclarés sur le plus petit continent du monde. Et tout ça, seulement à cause d’une seule étincelle!

Pour terminer, tel Sébastien Jodoin le mentionne sur le site de l’université McGill, « Les feux de forêt en Australie constituent un exemple malheureux de la menace grave et immédiate que représentent les changements climatiques pour la planète et les populations du monde entier. » Cet homme a totalement raison! Alors qu’attendez-vous pour changer votre mode de vie et réduire votre empreinte écologique?


MENTION SPÉCIALE

Rachel Simard, Cap-Chat, secondaire 1, école L’Escabelle

Cette terrible histoire, malheureusement réelle…

Un jour, un terrible incident est survenu. Cet événement a bouleversé mon enfance et marquera ma vie à jamais. Chaque heure, chaque minute ou plutôt chaque seconde de ma vie est hantée par ce drame. Même si je n’ai jamais eu la chance de le rencontrer, je saurai toujours que ce grand-père est un être humain merveilleux. Cet homme est à la fois inspirant et magique à mes yeux.

Cette journée était le 27 septembre 1977. Ce jour, où la vie a choisi de mettre fin à l’avenir de Gaston Simard. Par une journée comme les autres, il a décidé d’aller faire du camion avec son groupe d’amis. Malheureusement, une collision entre lui et une autre voiture est survenue. Cela a provoqué des flammes qui ont tout détruit sur leur passage. Mais le destin a voulu que tout le contraire de ce que nous croyions soit arrivé. Alors, toutes les personnes qui y étaient se sentaient comme dans une épreuve, emprisonnées dans ce véhicule sans aucune issue.

Après cet incident, une personne a survécu, mais la malchance a déterminé que ce n’était pas mon grand-père, mais son compagnon de route qui, à ce jour, ne m’a pas connue. Cet ami a un grand coeur, car il a essayé de le sauver, mais M. Simard était coincé.

Après cette horrible annonce, mon père et sa soeur étaient anéantis. Cela a causé une énorme tristesse au sein de sa famille. Maintenant, mon père a pris la décision d’être pompier volontaire. Je sais que si cet homme était encore vivant aujourd’hui, il aurait eu un fantastique avenir accompagné de nous tous. Encore à ce jour, j’imagine qu’il a réussi à reconstruire sa vie, mais à sa propre façon, au paradis. Aujourd’hui, si j’avais la possibilité de lui dire quelques lignes ce serait celles-ci :

« Cher Gaston,

Je veux te remercier d’avoir fait connaître à mon père le bonheur de la vie. Grâce à toi, je suis devenue la merveilleuse personne que je suis aujourd’hui. Je suis très reconnaissante de tous les efforts que tu as accomplis pour nous! Je te souhaite de t’amuser et rigoler avec tes nombreux amis en haut, dans le ciel. Je t’aime fort! Xxx Rachel »

Alors, la morale de cette histoire est que les flammes peuvent être plus dangereuses que nous le croyons tous.


Les membres du jury :

  • Brigitte Lavallée
  • Lucienne Soucy
  • Alvina Lévesque

Représentantes du cercle littéraire La Tourelle.


Le jury et Mme Dupré ont donné leur verdict aussi pour la catégorie « adulte »

  • GAGNANT : Mathieu Gagnon, Cap-Chat
  • MENTION SPÉCIALE : Valérie Allard, Cap-au-Renard

À surveiller dans la publication de juin 2020 : les textes de la catégorie adulte.

Étiquettes : ,