• dimanche 15 décembre 2019 21 h 31

  • Météo

    -4°C

  • Marées

Actualités

20 août 2014 8 h 59

Les ports pour petits bateaux : « un programme nettement insuffisant »

Partager

CARLETON-SUR-MER – L’annonce par la ministre des Pêches et des Océans Gail Shea d’une somme de 10,3 M$ pour la réfection des ports pour petits bateaux du Québec et leur dragage est qualifiée de nettement insuffisante par le député fédéral de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone.

« Il y a 93 quais pour petits bateaux au Québec. Ça fait 100 000 $ par quai en moyenne », aborde le député, conscient que seuls quelques-uns des 93 quais recevront de l’argent.
 
« Ça fait des années qu’on n’a pas fait l’entretien de ces quais. À Percé, on a vu ce que ça donnait l’an passé, alors que le ministère a fermé le quai sans avis. La pression populaire l’a fait ouvrir, mais même-là, Pêches et Océans Canada se traîne les pieds. On dépose des petits cadeaux ponctuels, et aléatoires. Ce n’est pas la façon de faire. Il faut un plan, il faut prioriser. Il faut étudier les quais de façon méthodique et il faut donner l’heure juste. Je ne suis même pas certain que le ministère a les ressources pour effectuer cette tâche maintenant. Il y a eu tellement de coupures à Pêches et Océans », juge le député néo-démocrate.
 
La somme de 10,3 M$ n’est pas ventilée par Pêches et Océans Canada. Elle constitue une baisse de 300 000 $ par rapport aux 10,6 M$ annoncés en 2013 pour les ports pour petits bateaux du Québec.
 
« Nous ne publions pas de chiffres par projet parce que nous sommes ou nous serons en processus d’appel d’offres. Pour obtenir la meilleure soumission, il est mieux de ne pas publier la somme que nous pourrions payer », précise Michel Plamondon, porte-parole du ministère fédéral.
 
Pour les mêmes raisons, assure-t-il, il ne dévoile pas de ventilation pour chacun des secteurs, que ce soit la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine ou la Côte-Nord.
 
Il est acquis que deux projets de réfection des quais seront entrepris en Gaspésie. Pêches et Océans Canada supervisera la construction d’un brise-lame et le déplacement de quais flottants à Saint-Georges-de-la-Malbaie. La circulation est interdite sur ce quai parce qu’il est dangereux. Cette situation, incluant l’état général des installations, est dénoncée par les pêcheurs depuis plusieurs années.
 
La reconstruction du quai de Sainte-Thérèse-de-Gaspé sera démarrée cette année, mais il faudra deux ans pour terminer ce chantier.
 
En ce qui a trait au quai de Percé, Michel Plamondon précise qu’un projet pourrait être déposé au cours de l’automne à son ministère par les autorités locales. Après la fermeture controversée de mai 2013, le dialogue a été rétabli entre des interlocuteurs de Percé et Pêches et Océans Canada.
 
Des travaux de dragage et d’entretien ont été ou seront effectués aux ports de Saint-Godefroi, de Port-Daniel-Est, de L’Anse-à-Beaufils, de l’Anse-à-Brillant, de Bonaventure et de Gascons. L’équipement de Sani-Sable, de Maria, était déjà à l’œuvre au début de juin.

Étiquettes :