• dimanche 08 décembre 2019 05 h 06

  • Météo

    -9°C

  • Marées

Actualités

27 février 2013 15 h 38

Les trésors de collectionneurs privés exposés à Gaspé

Une motoneige de 1971, le camion de pompier d’arrière-grand-papa, des étuis à cigarettes d’époque… «Trésors de vos collections», présenté au Musée de la Gaspésie à Gaspé met en valeur les joyaux de collectionneurs privés de la région.

Il y a deux ans, le Musée avait présenté Trésors de nos  collections, «une excuse pour sortir nos plus belles pièces», rapporte le conservateur Félix Fournier.

«À cette occasion, un monsieur est venu me voir pour me présenter ses jouets anciens. C’était de magnifiques pièces», se souvient M. Fournier.  

«On s’est dits : on tient peut-être une occasion de présenter les collectionneurs privés et leurs collections, poursuit-il. Et c’est une façon de sortir des thèmes habituels comme la pêche et l’agriculture.»

Le collectionneur de jouets était Adrien Collin, propriétaire d’un bazar à Barachois. Ses trouvailles — tracteurs, déguisement de cow-boy, trains miniatures – occupent une bonne place dans l’exposition, par ailleurs très variées.

Des pièces d’avion… aux billets de ferry

Deux rutilantes motoneiges de marque «Moto-Ski» de l’année 1971, un prêt du collectionneur Kevin Francoeur, de Pointe-à-la-Frégate, trônent dans la salle d’exposition.

Des billets pour la traverse Gaspé –York  (avant la construction du pont!) au prix de 5 cents ont été prêtés par l’historien amateur Fabien Sinnett.

Des assortiments de minéraux d’Eugénie Ranger, qui a tenu un cabinet de curiosités à Percé des années 30 aux années 60, sont exposés, tout comme une pièce de l’avion DC-3 qui s’est écrasé à Grande-Grave en 1948.

Le pêcheur  et maquettiste Melvin O’Connor a prêté plusieurs répliques de bateaux de pêche qui ont déjà navigué à partir de Rivière-au-Renard.

«Susciter l’émotion»

Les pièces présentées devraient rappeler des souvenirs aux visiteurs et «susciter l’émotion» chez eux, estime M. Fournier.

L’accent est mis sur les objets, mais de courts textes présenteront les collectionneurs. Une façon de leur rendre hommage et de rappeler que bien des musées ont comme origine des collections privées, explique le conservateur.

L’exposition est présentée jusqu’au 25 mai. 

Étiquettes :