• lundi 16 décembre 2019 07 h 53

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

25 août 2014 15 h 31

Orléans Express n’a jamais relancé la RéGÎM

Partager

GASPÉ – Keolis Canada, maison mère du transporteur de passagers par autocar Orléans Express, n'a jamais relancé la Régie intermunicipale de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine afin de tenter de trouver ensemble une solution, contrairement à une déclaration faite par le transporteur à GRAFFICI.CA en mai dernier.

« On n’a pas été relancé par Keolis ou par qui que ce soit dans ce dossier-là », indique le président de la RéGÎM, Jonathan Lapierre.

La Commission des transports du Québec entame une tournée provinciale en s’arrêtant à Gaspé mardi et Carleton-sur-Mer mercredi afin d’entendre des groupes face aux intentions d’Orléans Express de réduire de façon majeure la fréquence des départs. Le transporteur propose d’offrir le service qu’à 13 endroits en Gaspésie. De plus, Percé ne serait plus desservi par Orléans Express. Keolis affirme perdre quelque 3 M$ en Gaspésie.

« Nous, à partir du moment où Keolis a enclenché ce processus-là, nous, on s’est mis à la préparation d’un mémoire à présenter devant la commission pour contrecarrer les plans de Keolis », indique M. Lapierre.

La RéGÎM s’est toujours montré prête à collaborer avec Keolis, mais ne veut pas prendre la place du transporteur interurbain. « Ça ne fait pas partie de notre mission. On est prêt à collaborer. Mais pour trouver les solutions, il faut que le partenaire soit à l’avant de toi », renchérit M. Lapierre.

Mémoire

Refusant de dévoiler le contenu du mémoire qui sera déposé mardi à Gaspé, Jonathan Lapierre souligne que la RéGÎM et le réseau des Conférences régionales des élus ont un seul objectif.

« Tous s’entendent pour dire que le service par autocar dans une région est un service de proximité et hyper important, permettant d’assurer la mobilité dans un territoire. Il y a une très grande distance entre les communautés de la Gaspésie. Également, on est assez éloigné des centres urbains et on doit être desservi par un service comme Keolis », résume M. Lapierre qui se dit toujours prêt à trouver une solution avec Keolis ou tout autre partenaire.

Pas moins d’une quinzaine d’organismes de la région ont fait parvenir leurs commentaires à la Commission des transports du Québec. L’organisme entendra les commentaires et mémoires des Gaspésiens durant deux jours cette semaine en Gaspésie.

Au moment d’écrire ses lignes, Orléans Express n’avait pas rappelé GRAFFICI.CA.

Étiquettes :