• dimanche 15 décembre 2019 05 h 41

  • Météo

    2°C

  • Marées

Actualités

10 octobre 2014 15 h 30

Orléans Express pourra réduire ses services en Gaspésie

Partager

GASPÉ – Le maire de Percé fulmine à la suite de la décision de la Commission des transports du Québec (CTQ) qui accepte les réductions de services demandées par Orléans Express à travers le Québec. Cela se traduit pour la région par l’élimination de quatre départs quotidiens entre la région et les grands centres et la fin du service à Percé. La décision sera effective le 1er janvier prochain.

Dans sa décision rendue vendredi après-midi, la CTQ écrit « qu’Orléans a démontré que les pertes financières de la compagnie étaient susceptibles d’affecter sa survie, si aucune action n’était posée. En contrepartie, elle a également fait la démonstration que la réduction de services demandée, combinée aux autres actions de son plan de redressement, lui permettrait de rétablir sa rentabilité et de maintenir en partie ses services interurbains ».

Le nouvel horaire, au début de 2015, signifie maintenant que 13 municipalités seront desservies en Gaspésie. Le départ de Rimouski vers Gaspé se fera à 6 h tous les jours avec des arrêts à Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Mont-Louis, Grande-Vallée et Rivière-au-Renard. Actuellement, Orléans offrait deux départs par jour entre Rimouski et Gaspé et un départ en soirée vers Sainte-Anne-des-Monts. Le départ de Gaspé se ferait à 8 h le matin, contre deux actuellement et le départ matinal de Sainte-Anne-des-Monts est retiré.

Du côté sud, le départ de Rimouski vers Grande-Rivière se fera également à 6 h quotidiennement avec des arrêts à Mont-Joli, Amqui, Matapédia, Pointe-à-la-Croix, Carleton-sur-Mer et Chandler. Ce nouveau circuit met fin à la desserte vers Percé. Dans son offre actuelle, Orléans proposait deux départs pour Gaspé et un autre pour Carleton-sur-Mer.

Orléans justifie ce nouvel horaire par des pertes de 3,57 M$ en 2013 sur la desserte Rimouski-Gaspésie. L’entreprise calcule perdre ainsi 10 000 $ par jour en Gaspésie, soit la perte globale sur l’ensemble du réseau.
La CTQ convoquera à nouveau Orléans Express dans un an pour faire le suivi de la décision
.
Le maire de Percé renversé

Le maire de Percé, André Boudreau, a réagi sans détour à cette décision. « Ça n’a rien que pas de bon sens.  La guerre vient d’être déclarée. À partir de Chandler, il n’y aura plus de service. Comment on va réagir? Je ne sais pas », ajoute le maire qui entend en parler avec le ministre régional, Jean D’Amour.

Même déception du côté de la préfète de la MRC du Rocher-Percé. « C’est épouvantable. Ça montre que la CTQ n’a pas tenu compte de la réalité du milieu. On passe d’une région éloignée à une région isolée », dit Diane Lebouthillier.
GRAFFICI.CA a tenté de joindre les députés Gaétan Lelièvre, Sylvain Roy et Orléans Express, sans succès au  moment d’écrire ces lignes, ils n’avaient pas retourné nos appels.

La Conférence régionale des élus Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine prévoit réagir par communiqué.

Étiquettes :