• dimanche 15 décembre 2019 07 h 56

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

19 septembre 2014 10 h 59

Parc Forillon : panneaux commémoratifs des expropriés

PARC FORILLON – Des panneaux commémorant les personnes expropriées seront bientôt inaugurés à six emplacements du parc Forillon. Une manière de rendre hommage à ceux qui peuplaient le territoire avant 1970, et dont plusieurs revendications ont porté leurs fruits depuis quatre ans.

En amont de la rivière au Renard, au départ d’un sentier du parc Forillon, Thérèse Denis examine des photos sur un panneau récemment installé par Parcs Canada. « Ça, c’était la maison de mes beaux-parents, remarque Mme Denis. Ça ravive des souvenirs, on est émus. »
Près de trente maisons de ce secteur ont été expropriées et détruites dans la foulée de la création du parc en 1970. Au total, 225 familles ont dû quitter leur demeure et 1500 ont dû céder une terre sur le territoire de Forillon.

Outre des photos, les panneaux présentent des témoignages d’expropriés et la liste des chefs de famille, hommes et femmes. Des triptyques s’élèvent à Rivière-au-Renard, L’Anse-aux-Amérindiens, Grande-Grave, Cap-des-Rosiers et L’Anse-au-Griffon; un autre s’ajoutera à Penouille l’an prochain. Parcs Canada et le Regroupement de personnes expropriées de Forillon et leur descendance sont à l’origine du projet, qui a coûté 20 000 $.

Une question de reconnaissance

Pour Marie Rochefort, présidente du Regroupement, l’érection des panneaux est « une étape importante ». « C’était nécessaire de reconnaître qu’il y avait des gens installés dans ces espaces, certains depuis trois ou quatre générations, et avec un niveau de vie comparable à celui de la Gaspésie de l’époque. »

« Ça s’inscrit dans la volonté de rendre hommage aux personnes expropriées, explique Michel Queeton, de Parcs Canada, de les faire connaître au public et de faire perdurer leur mémoire. »

Des gains

Depuis 2010, les expropriés et leurs descendants ont fait plusieurs avancées. Parcs Canada a attribué 5937 laissez-passer au parc Forillon à des expropriés, à leurs enfants et petits-enfants.

Les députés de la Chambre des Communes et de l’Assemblée nationale leur ont présenté des excuses. Le Regroupement a réuni dans un coffret de DVD les témoignages d’anciens résidants de Forillon et une exposition leur est consacrée dans la maison Dolbel-Roberts de Grande-Grave.

Mais la boucle n’est pas bouclée, dit Mme Rochefort. Les expropriés aimeraient que la quatrième et la cinquième génération de descendants aient accès à des laissez-passer, rappelle-t-elle. Il faudra aussi animer la maison Dolbel-Roberts via des ateliers sur la vie à Forillon, ajoute-t-elle.

La population est invitée à un dévoilement officiel des panneaux le samedi 27 septembre à 17 h au Centre d’interprétation du parc, à Cap-des-Rosiers.

Étiquettes :