• dimanche 08 décembre 2019 23 h 28

  • Météo

    -4°C

  • Marées

Actualités

8 mars 2012 17 h 20

Rencontres internationales de la photo : près de 10 millions $ en retombées

La deuxième édition des Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie a généré près de 10 millions $ en retombées économiques dans la région, selon une étude de SEGMA Recherche.

L’étude d’achalandage, de provenance et de retombées économiques, qui a été commandée par l’organisation de l’événement, révèle que l’édition 2011 a généré des dépenses directes de 9 668 456 $ et a attiré 113 062 visiteurs dans les 13 municipalités-hôtes présentant des expositions.

Le directeur général et artistique des Rencontres, Claude Goulet, soutient que ces chiffres démontrent que l’événement est devenu un acteur important du tourisme culturel en Gaspésie et au Québec. «Nous sommes très satisfaits de ces retombées. Ces chiffres nous aideront à démontrer à nos bailleurs de fonds, qu’ils soient gouvernementaux, municipaux, ou privés, toute notre crédibilité», mentionne celui qui souhaite positionner la Gaspésie parmi les leaders du développement culturel et de la photographie sur la scène mondiale.

La renommée internationale de ce jeune événement, ajoute M. Goulet, permet déjà de convaincre des photographes de renom à exposer sur la péninsule gaspésienne. C’est le cas de la Britannique Vanessa Winship, qui s’est méritée en 2011 le prestigieux prix Henri-Cartier-Bresson, et qui exposera en Gaspésie.

Le directeur donne aussi en exemple le photographe canadien Edward Burtynsky, qui expose dans les plus grands musées du monde. «S’ils acceptent de venir, c’est parce qu’ils sentent la crédibilité et le sérieux de notre événement», mentionne M. Goulet.

Renommée internationale, succès local

L’enquête démontre aussi que l’événement attire autant la population locale que les touristes venant de l’extérieur de la région.
 
De fait, 50,5 % des visiteurs, soit 57 096 personnes, étaient des touristes résidant à plus de 40 kilomètres de l’événement et ayant passé en moyenne 13 nuits hors de leur foyer. Parmi eux, 82,2 % proviennent du Québec, 9,2 % d’Europe, 5 % du Canada et moins de 2 % des États-Unis ou d’ailleurs dans le monde.

Le nombre de visiteurs locaux résidant à 40 kilomètres ou moins de l’une des 13 municipalités-hôtes se chiffrent quant à lui à 49 295.

La différence, soit 5,9 % des visiteurs, représente des excursionnistes résidant dans un rayon de plus de 40 kilomètres de l’événement qui ont fait un voyage aller-retour la même journée pour visiter l’une des expositions.

«C’est très important pour nous d’être ancré dans le milieu. C’est pour cette raison qu’on travaille avec les 13 municipalités-hôtes et des comités locaux. Nous tenons à ce que l’événement vienne du cœur de la Gaspésie», commente le directeur.

Préparation de la 3e édition

Les organisateurs sont actuellement à pied d’œuvre afin de préparer la 3e édition de l’événement. Cette année, la semaine professionnelle des Rencontres, qui réunira tous les photographes, se déroulera du 18 au 25 août. Le public sera invité à rencontrer la trentaine de photographes professionnels et émergents de la Gaspésie, du Québec, du Canada, et aussi d’ailleurs dans le monde.

Les touristes et la population locale pourront visiter les expositions photographiques du 6 juillet au 10 septembre dans les 13 municipalités-hôtes, qui sont les mêmes que l’année dernière.

Étiquettes :