• lundi 16 décembre 2019 08 h 52

  • Météo

    -10°C

  • Marées

Actualités

8 novembre 2011 17 h 57

Un ex-libéral déçu pour l’ADQ dans Bonaventure

«Le Parti libéral du Québec est un parti qui n'est pas à l'écoute de ses membres. Je ne pouvais plus appartenir à ce parti. Le refus de lancer une enquête publique sur la collusion et la construction a été la goutte qui a fait déborder le vase», explique Georges Painchaud, qui a participé aux élections de 2008 sous la bannière libérale dans le comté de Vachon (Rive-Sud de Montréal).

Originaire des Îles-de-la-Madeleine, Georges Painchaud a fait carrière à la police de Montréal de 1969 à 2005. Il dit être «tombé en amour avec l’ADQ depuis 6 mois». Il s’agit du «parti le plus transparent de tous et qui donne sa priorité à la famille», selon l’ancien organisateur d’élections municipales dans Longueuil et fondateur du Parti civique de St-Hubert.

Des liens ténus avec la Gaspésie et Bonaventure

Georges Painchaud, qui visite périodiquement la Gaspésie pour la marche en montagne, se défend d’être un candidat parachuté et assure qu’il a la ferme intention d’être à l’écoute de la population du comté et s’engage «à déménager dans la région s’il est élu.» Il compte d’ailleurs élire domicile temporairement pour la campagne à Carleton dès jeudi, jusqu’au 6 décembre, lendemain de l’élection.

M. Painchaud ne prendra pas position sur les premiers enjeux de cette élection partielle pour l’instant préférant d’abord rencontrer la population. Le candidat dit être un homme de cœur et croit que sa personnalité vraie et chaleureuse lui permettra d’atteindre les électeurs et même peut-être faire une différence le jour du scrutin.

En 2008, l’adéquiste Denise Porlier avait récolté 3,52 % des voix, très loin derrière le péquiste Marcel Landry (29 %) et la libérale, Nathalie Normandeau (64 %). Georges Painchaud terminait quant à lui deuxième dans Vachon sous les Libéraux derrière le péquiste Camil Bouchard avec 32 % des voix.

Étiquettes :