• vendredi 06 décembre 2019 05 h 23

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

22 août 2013 15 h 16

Via Rail suspend son train en Gaspésie

Partager

GASPÉ - Via Rail suspend non seulement sa liaison ferroviaire entre Matapédia et Gaspé à compter du 17 septembre en raison des problèmes reliés aux infrastructures ferroviaires de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), mais n’offrira pas le service par autocar entre les deux villes à compter de cette date.

« Cette décision fait suite à l’annonce de la Société du chemin de fer de la Gaspésie d’interrompre le trafic en raison de la corrosion des rails et du mauvais fonctionnement de la signalisation aux traverses à niveaux » a déclaré le président et chef de la direction de Via Rail, Marc Laliberté, dans un communiqué diffusé jeudi.

Au début du mois, la SCFG avait suspendu le trafic ferroviaire durant quelques jours afin d’inspecter l’ensemble de la voie ferrée. L’utilisation d’une solution à base d’eau salée pour combattre la végétation avait provoqué un bris d’équipement sur les signaux lumineux d’un passage à niveau entre Matapédia et New Carlisle. La société avait également constaté une corrosion rapide et importante du rail et des joints de rail.

Via Rail souligne que puisque la SCFG n’a toujours pas confirmé à quel moment les trains de passagers pourront de nouveau circuler de façon sécuritaire, elle suspend toutes ses activités jusqu’au moment où elle aura reçu cette assurance.

Au moment d’écrire ces lignes, Via Rail et la SCFG n’avaient pas retourné les appels de GRAFFICI.CA.

Via croit-il à la région?

Le député fédéral, Philip Toone, se questionne sur la survie du train de passagers en Gaspésie, d’autant plus que la navette de remplacement par autocar ne sera pas mis en place. « C’est inacceptable! », lance le député.

« Ils disent croire à la région. Il faut s’assurer qu’il y ait un service de relève », indique-il.

Le député entend convaincre Via Rail de maintenir un service d’autocar en parallèle. « Il faut mettre de la pression dès aujourd’hui », dit-il, indiquant que la société lui avait indiqué « qu’elle n’était pas un service d’autobus ».

Selon lui, « il faut que Via fasse preuve de bonne volonté ».

Le député de Bonaventure à l’Assemblée nationale, Sylvain Roy, questionne la décision : « Si c’est vraiment pour des raisons de sécurité, on ne peut pas être contre ça. Mais si c’est chercher un prétexte pour couper le service dans la région, c’est nous enlever un outil de développement économique dont on a besoin ».

Selon lui, si ce dernier scénario se concrétise, « ça va dans la logique du gouvernement Harper d’abandonner les régions ».

Pas une première

Le service avait été interrompu sur tout le tronçon le 21 décembre 2011. Via Rail avait jugé que certaines infrastructures n’étaient pas suffisamment sécuritaires pour sa clientèle à cette époque.

Le service avait repris partiellement en mai 2012 entre Matapédia et New Carlisle à la suite de divers travaux.

La SFCG a un plan de modernisation de la voie ferrée de 100 millions de dollars pour assurer la viabilité du tronçon pour les 25 prochaines années. Elle attend toujours des réponses des gouvernements afin de réaliser l’ensemble des travaux.

 

Étiquettes : ,