• samedi 07 décembre 2019 16 h 17

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Blogue citoyen

12 juin 2015 17 h 15

DU CODE À LA PLOMBERIE

Partager

Mais voilà que pour mon robinet de bain actuel, malgré le changement de cartouche (parce que maintenant je sais ce que c’est une cartouche de robinet), l’eau chaude fuyait toujours. Intrigué, j’ai réfléchi et observé la cartouche, le robinet et le système autour. En observant à l’intérieur du trou où je dois mettre la cartouche, j’aperçois que le petit anneau cuivré faisant le joint avec le caoutchouc de la cartouche est fracturé, et qu’une fente de 2-3 mm laisse passer l’eau.

Constat, on doit changer le robinet au complet. On vient de monter d’un cran le niveau de difficulté de l’intervention. J’analyse rapidement le défi technique, tuyau de cuivre, soudure à faire dans le mur. Je pourrais le faire. J’analyse les risques : mettre le feu à la maison avec la torche à souder, m’arracher la peau d’un doigt sur le bout d’un clou qui dépasse d’un 2×4. OK, je peux gérer les risques. J’analyse les ressources disponibles pour régler la situation, et là, ça se corse. Je n’ai pas le temps de faire ça, d’autant plus que je ne suis pas plombier et que j’évalue le temps de travail à une semaine. Quatre enfants, une femme, vais-je survivre une semaine avec une seule salle de bain? Je décide donc d’appeler mon plombier préféré. Il vient voir, me commande les morceaux, me règle ça pour environ 400 $. Marché conclu. Je ne suis pas plombier, mais j’en sais assez pour savoir que ce n’était pas exagéré. Environ 2  heures de travail, le robinet à environ 150 $, le déplacement, etc.  Le plombier est à son compte, je sais ce que ça représente. Au final, je ne me suis pas senti exploité et je l’ai payé avec plaisir.

La semaine passée, un client me contacte sur le clavardage en ligne de mon site pour me suggérer de grossir la police de caractère du lien « Boutique ». C’était une excellente suggestion. Je me suis aussitôt connecté sur le tableau de bord de mon site wordpress, et suis allé modifier la feuille de style (CSS) en lui dictant une règle spécifique qui a augmenté la police de caractère des titres de mon menu de navigation. Ça l’air de ça :
}
.navbar .nav > li > a {
font-size: 30px;
}
Mais n’allez pas penser que je suis un programmeur. Au même titre que je ne suis pas plombier. Dans ce domaine, ce n’est pas le gars de la quincaillerie qui m’a aiguillé, mais un forum de discussion sur le web spécialisé dans les thèmes wordpress. Je n’ai fait qu’un copier-coller et le tour était joué. Ça ne m’a rien coûté. Et dans ce cas, ce n’est pas le guide du bricoleur édité par Black’n Decker en 1982 qui m’a inspiré, mais bien des livres sur les sites web, le HTML et le CSS.

Je me suis renseigné. Le web est devenu un incontournable aujourd’hui. On le sait, on se le dit, mais on dirait que c’est lent à venir. Je crois qu’une des raisons est que lorsqu’un entrepreneur à une peccadille à modifier sur son site, un peu comme un robinet qui coule, il appelle le plombier au lieu de le faire lui-même. C’est évident que le programmeur ne dira pas non, il va même garder sa science au niveau du mysticisme et vous faire une proposition pour l’intervention. Et j’en ai vu de toutes les couleurs à ce niveau, comme des programmeurs charger 300 $ pour un copier-coller d’une règle qui a dû lui prendre 1 minute… De plus, si c’est ce même programmeur qui a « conçu » votre site à gros prix, souvent sur la base d’un thème wordpress gratuit, il aura gardé le contrôle du panneau de contrôle pour vous éviter de bousiller votre site. Il a un peu raison, mais c’est comme si mon plombier m’empêchait de changer mes cartouches de robinet quand ça coule et qu’il devait me charger pour l’intervention. Il ne faudrait pas que je bousille ma plomberie…

Eh bien, si chaque propriétaire de maison connait un peu les bases de la plomberie, et est en mesure de faire les réparations mineures sans appeler la cavalerie, il est également en mesure de s’assurer que le plombier ne lui charge pas le gros prix pour un simple changement de cartouche dans un robinet.

Je crois également que chaque propriétaire d’un site Web devrait connaître les rudiments de base de la gestion d’un site Internet. C’est comme d’avoir une boutique ou une vitrine physique, mais virtuelle. Et comme dans le réel, le virtuel demande un minimum de connaissance et d’énergie de la part du propriétaire. Et si vous n’apprenez pas ces rudiments de base, votre plombier va se faire un plaisir de vous faire une belle grosse facture pour changer une simple cartouche de robinet.

Mes suggestions :
Lecture : HTML, XHTML & CSS  pour les nuls
Formation en ligne gratuite : codeacademy.com

NOTE DE LA RÉDACTION
Les blogueurs sur GRAFFICI.CA ne sont pas à l’emploi de l’entreprise. Ils ont tous accepté de s’engager, bénévolement, pour apporter une diversité de point de vue dans notre média. Les opinions véhiculées dans ces textes n’engagent que leur signataire. Il en va de même pour les lettres ouvertes.