• mardi 10 décembre 2019 18 h 45

  • Météo

    9°C

  • Marées

Blogue citoyen

Société
14 juin 2015 9 h 46

LA ROUTE EST LONGUE, MON AMOUR!

Partager

1.    Apportez de la musique de qualité : une « playlist » digne de ce nom, vos classiques que vous pourrez chanter à tue-tête en solitaire parce que personne ne pourra vous juger. Attention à la lumière rouge d’Amqui par contre, vous pourriez être surpris à chanter « I Will survive » avec un peu trop d’intensité! Avec votre conjoint, choisissez quelque chose qui vous rappelle vos premières années, c’est toujours agréable d’ajouter un aspect romantique à la route. Avec vos enfants, essayez la diversité. Le CD de la reine des neiges en boucle, n’est absolument pas conseillé!

2.    N’oubliez pas vos lunettes fumées : oui, pour l’aspect pratique, mais, aussi pour prendre l’attitude décontractée. C’est les vacances après tout. Et sur la route, les cheveux dans le vent, le soleil sur la peau, aucune responsabilité, sauf celle de regarder droit devant, on peut bien se permettre de se la jouer « cool »!

3.    Ayez un itinéraire souple : être attendu pour souper n’est vraiment pas une bonne idée même pour la meilleure tablée de fruits de mer! Évitez les plans et les horaires parce que non seulement ils ne seront pas respectés, mais ils vous empêcheront d’apprécier votre trajet, d’improviser un arrêt à la crème molle de Cacouna ou de prendre une photo à Maria!

4.    Jouez à des jeux de route : il y a 26 maisons jaunes sur la route jusqu’à Chandler. Saurez-vous les trouver? Internet vous proposera une gamme de jeux de route qui agrémenteront votre trajet de rires et éviteront aux enfants de passer 12 heures sur leurs jeux électroniques, ainsi que la fameuse question : « Quand est-ce qu’on arrive? »

5.    Ayez une attitude de découverte : il y a tant de belles choses à contempler sur la route! À l’été, une fois j’ai vu un coucher de soleil à Carleton où l’œil de l’artiste pouvait voir toutes les couleurs du cercle chromatique! Au printemps, j’ai vu une tempête de pollen dans la Vallée de la Matapédia et les couleurs de l’automne y sont impressionnantes. Quand j’étais petite, on imaginait des dinosaures dans les montagnes du parc de la Gaspésie et on voyait des chevaux dans le remous des vagues à Bonaventure. Faites de la route une aventure!

6.    Et surtout, prenez votre temps! : rien ne sert d’être pressé. Il y aura toujours un « touriste » qui vous fera perdre les 3 minutes économisées sur l’autoroute 20. Oui, la route de la Vallée de la Matapédia est belle et sinueuse, mais, tout aussi dangereuse et un dépassement mal calculé n’en vaut absolument pas la peine. Soyez prudent…

« La route est longue, mon amour. Et moi, je t’aimerai toujours! La route est longue, longue, longue, longue ». Oui, elle est longue, je l’adore et c’est avec un grand enthousiasme que je la ferai le 20 juin prochain pour aller chercher ma dose gaspésienne!

Et vous, quand la ferez-vous et que faites-vous pour la rendre agréable?