• mardi 10 décembre 2019 17 h 52

  • Météo

    9°C

  • Marées

Blogue citoyen

6 juin 2015 12 h 35

L’ÎLE DE SORTIE

Le dernier élève de l’Île d’Entrée termine bientôt son année. L’école de l’Île d’Entrée terminera sa vie utile en même temps que lui. Le prêtre anglican de l’Île d’Entrée s’en retourne aux études. Le chapelet de quelques dizaines de citoyens vieillissants perd dans l’espace de quelques semaines, la pratique de sa religion et de son éducation. L’une semble temporaire tandis que tout indique que l’autre perte sera permanente. L’Île d’Entrée s’apprête-t-elle à entrer dans la légende? Nous sommes en 2015 et le portrait ressemble à une nature morte. La plus indépendante des Îles habitées de l’archipel possède pourtant un avenir qu’elle se garde bien de dévoiler.

L’Île se vide

Si la population de Entry Island continue de diminuer et si l’âge moyen de ses habitants continue d’augmenter, un jour elle deviendra un havre naturel, une contrée sauvage où quelques résistants grisonnants continueront d’exister. Elle accueillera, au mieux, les âmes en mal de solitude, d’exotisme et d’horizon. Elle accueillera, au pire, quelques colonies d’oiseaux.

L’Île se remplit

Si l’île connaît un jour un regain grâce aux descendants des nombreuses familles souches anglophones qui l’ont jadis peuplée ou grâce aux Madelinots qui se donnent pour objectif de la dynamiser, une saison, 3 saisons, 4 saisons par année, ça ira. Ce serait en fait miraculeusement génial. Mais… si l’Île tombe dans l’œil d’un groupe hôtelier, d’un riche Américain aux projets loufoques ou d’une famille bourgeoise semi-fortunée, je vous laisse le plaisir ou le déplaisir d’imaginer l’ébauche de débauche.

L’histoire de l’archipel est constituée de passations, d’échouage de familles et de migrations. Avec cette page qui se tourne à l’Île d’Entrée, le passé et le présent se rencontrent. Je souhaite le meilleur à la plus merveilleuse perle inexploitée du golfe St-Laurent. Je lui souhaite la paix, des gens et même quelques enfants.